Rendement de l'épargne en Espagne : 4 %. Olé !?

28/08/12 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Moneytalk

Pour ceux qui voudraient placer d'importants montants auprès de certaines banques espagnoles (à problèmes), il y a de beaux rendements à prendre. Jusqu'à 4 % par an. Les meilleures offres proviendraient des banques Bankia, Catalunya Caixa, Banco de Valencia et Novagalicia.

Rendement de l'épargne en Espagne : 4 %. Olé !?

© REUTERS

Actuellement, le secteur bancaire espagnol offre en moyenne un rendement de 2,4 %, ce qui n'est déjà pas si mal. Mais alors, 4 % c'est hors proportion ! Les banques proposent ces taux pour mettre fin à l'exode massif des capitaux du pays. Ici aussi, risque et rendement vont de pair.

Les banques espagnoles en difficulté

Les médias crient au feu. Ces banques sont d'ailleurs sous perfusion européenne. Sans cette ligne de vie, le sort d'un grand nombre de ces institutions aurait déjà été scellé. Mais indépendamment de cet apport extérieur, elles affichent des rendements clairement supérieurs à la moyenne du marché, avec des rumeurs de concurrence déloyale.

Reste à savoir s'il s'agit bien de concurrence déloyale. Pour que vous acceptiez de confier à une institution de ce genre, au bord du précipice, l'argent gagné à la sueur de votre front, il faut de toute évidence un incitant. C'est-à-dire un taux très élevé. L'investisseur doit être rétribué pour le risque qu'il prend : du beurre dans les épinards. À chacun de décider si 4% est un prix correct pour le beurre.

Frais

Avant de vous ruer vers l'Espagne pour y ouvrir l'un de ces comptes à haut rendement, forts de la libre circulation des capitaux et des services dans l'Union européenne, vous devez tenir compte d'une série de points fiscaux et pratiques. D'un point de vue pratique, vous feriez bien de vous demander, à l'ouverture du compte, de ce qu'il vous coûtera de reverser l'argent. Certains osent en effet demander plusieurs pour cent pour un simple virement sur un compte étranger.

Charges fiscales

Pour le fisc, il ne fait aucun doute que les intérêts sont imposables en Belgique au taux de 21%. Dans la mesure où vous avez touché, en 2012, plus de 20.020 euros en intérêts et dividendes, ce taux est majoré de 4 %, ce qui le porte au taux réel de 25 %. Le rendement proposé s'en trouve écorné. Un compte d'épargne belge est imposable à 15 % et les premiers 1830 euros d'intérêts sont exonérés. Ajoutons encore la retenue à la source en Espagne. Elle peut être évitée par l'ouverture d'un compte " non-résident ", ce qui n'empêche toutefois pas l'information d'être communiquée à l'État belge.

Droits de succession

Dans ce dossier, on oublie souvent les questions liées au droit de succession (ou de donation). En cas de décès du titulaire, des droits de succession espagnols très élevés sont dus. Ils peuvent atteindre 40 % en ligne directe. Or, ils s'ajoutent aux droits de succession belges, ce qui signifie que pour un Belge qui possède un compte espagnol , le prélèvement maximum pourrait dépasser les 67 % du capital restant.

Avant de succomber au chant des sirènes des taux élevés, il s'agit donc de bien s'informer. Pour quelques pour cent de plus, on pourrait bien se réveiller avec la gueule de bois.

Suivez la discussion sur twitter via @Anton_rivus.

Anton van Zantbeek

Avocat Rivus

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires