Un crédit hypothécaire sur cinq est signé par des 50 ans et plus

29/10/15 à 13:50 - Mise à jour à 15:07

Source: Moneytalk

Selon une étude récente d'Axa Banque, quasiment un nouveau crédit logement sur cinq est contracté par la génération des 50 ans et plus. Leur proportion a augmenté de 43% au cours des trois dernières années.

Un crédit hypothécaire sur cinq est signé par des 50 ans et plus

© Thinkstock

La durée moyenne des crédits logement dans notre pays est de 20 ans. Une fois la frontière des 50 ans dépassée, la plupart des Belges ont déjà remboursé leur emprunt. Ce qui leur donne la latitude d'investir à nouveau... et se traduit souvent par la souscription d'un nouveau crédit.

Dans une étude, Axa Banque constate une forte progression dans la catégorie des 50 ans et plus. En 2012, ils représentaient 13,5% de tous les nouveaux crédits logement, contre 19,3% aujourd'hui. Ils empruntent en moyenne 89.000 euros pendant une durée de 13 ans. Plus de quatre personnes sur cinq dans cette catégorie optent pour un taux fixe.

38% d'entre elles utilisent le crédit logement pour financer des transformations ou des travaux de rénovation au logement existant. Environ une personne sur trois achète ou construit une nouvelle habitation pour leur usage personnel. Quelque 17% contractent un crédit après leur 50e anniversaire afin d'acquérir ou construire un bien qu'ils mettront par la suite en location.

Explications possibles

Les taux d'intérêt bas sur les livrets d'épargne constituent une explication possible pour l'augmentation de la popularité des crédits logement auprès des plus de 50 ans. Cela les pousse dans la direction de l'immobilier, une forme d'investissement qui a la réputation de bien conserver sa valeur. Les encouragements des autorités à effectuer des interventions d'économie d'énergie y est aussi probablement pour quelque chose.

Une autre raison, selon Axa Banque, tient au fait que de plus en plus de parents soutiennent leurs enfants financièrement. Il se pourrait par exemple que les 50 ans et plus investissent dans un logement étudiant ou un appartement pour leur fille ou pour leur fils. Une autre piste est le haut taux de séparation dans cette catégorie d'âge : cela fait augmenter la demande de logements.

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Banque et finance

Plus de banque et finance »

Entreprises

Plus d' entreprises »




Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos