26/08/16 à 10:12 - Mise à jour à 10:11

"Un étudiant sur 10 ne loue plus de kot, mais achète un appartement"

On estime qu'un étudiant sur 10 achète actuellement un petit appartement confortable plutôt que de louer un kot étudiant. Ou en tous les cas, ses parents le font. C'est ce que déclare Isabelle Vermeir, directrice opérationnelle chez Century 21 Benelux.

"Un étudiant sur 10 ne loue plus de kot, mais achète un appartement"

© iStock

Century 21 Benelux a fait une analyse de marché auprès de ses agents dans trois villes étudiantes.

Auparavant, l'étudiant moyen était déjà très content avec une petite chambre où, pour ainsi dire, il ou elle pouvait poser un matelas. Les exigences de l'étudiant en l'année 2016 sont toutefois un petit peu plus élevées. Le prix locatif moyen d'un kot étudiant selon Century 21 Benelux tourne autour de 350 euros. Mais les chambres d'étudiant qui coûtent entre 450 et 500 euros par mois sont aujourd'hui plus la règle que l'exception.

Les étudiants posent actuellement des exigences toujours plus élevées en matière de confort, luxe et vie privée. Ils attendent une chambre spacieuse, comprenant toilette et douche privées, de préférence aussi une cuisine, la possibilité de se garer, et si possible il doit aussi être énergétiquement efficace. Cela a comme conséquence positive que les kots étudiants peu qualitatifs ou non réglementaires disparaissent presque automatiquement. Mais en même temps, cela crée bien sûr des augmentations de prix sur le marché locatif des kots étudiants. Le luxe et le confort ont un prix.

Partager

1 étudiant sur 10 ne loue plus de kot, mais achète un appartement

Du fait de ces prix locatifs élevés, précisément, parents et enfants aux études font leurs calculs. Isabelle Vermeir de Century 21 voit ainsi aujourd'hui un grand nombre de personnes opter pour l'achat d'un studio ou d'un appartement à 1 ou 2 chambres, au lieu de louer un kot étudiant pour leurs enfants. Parmi les parents à la recherche d'un logement pour leurs enfants aux études, dans un cas sur dix, ils achètent aujourd'hui un petit appartement confortable.

C'est beaucoup plus qu'il y a cinq ans, cela se faisait encore rarement. Mais c'est bien compréhensible, certainement si vous savez que le Belge estime les loyers comme 'de l'argent gâché'. Si vous prenez ensuite en compte les faibles taux d'intérêt sur les crédits logement, il est compréhensible que les personnes hésitent de plus en plus et osent regarder en direction du marché de l'achat.

Le montant investi par le Belge se situe en général autour des 150.000 euros. C'est un investissement dont les enfants pourront faire usage les premières années. Mais souvent, vous voyez que ces mêmes enfants restent y habiter un petit temps après leurs études. Justement parce que c'est plus qu'un simple kot. Et s'ils en partent tout de même, le bien peut être loué ou vendu.

Isabelle Vermeir, directrice opérationnelle chez Century 21 Benelux

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil



Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires