Vendre son bien en viager, plus intéressant ?

07/05/15 à 15:15 - Mise à jour à 15:14

Vous pouvez vendre votre bien immobilier en viager. De quoi s'agit-il ? Est-ce plus intéressant que d'opter pour une vente simple ?

Vendre son bien en viager, plus intéressant ?

© iStock

Une vente moyennant le paiement d'une rente viagère n'est en principe rien de plus ni de moins qu'une forme de financement qui transforme le prix de vente en rente périodique. Au lieu de payer la somme intégrale en une seule fois, l'acquéreur la paiera en plusieurs tranches jusqu'au jour du décès du vendeur : ce sera une rente viagère constituée sur sa personne. Cette rente est la plupart du temps un montant indexable à payer mensuellement. Ce qui permet par exemple aux vendeurs de louer un petit appartement. Mais ils peuvent aussi convenir avec l'acheteur de pouvoir se réserver l'usufruit de l'habitation. De cette façon, ils peuvent continuer à vivre jusqu'à leur mort dans leur environnement familier.

Montant de la rente viagère

La rente mensuelle que les vendeurs reçoivent de l'acheteur dépend de trois éléments : la valeur de vente estimée du bien, l'âge des deux partenaires (sur base des tables de mortalité officielles du SPF Economie) et le taux du marché. Souvent, une plus grande somme - une sorte de capital de départ appelé le "bouquet" - est payée en début de parcours une seule fois: en général entre 5 à 20% de la valeur du bien.

En principe, les vendeurs reçoivent cette rente tant qu'ils vivent, mais les parties peuvent également prévoir un terme fixe. L'histoire de la française Jeanne Calment, qui a vendu sa maison en rente viagère et a vécu jusqu'à 122 ans, est maintenant largement connue. Les candidats vendeurs ne veulent plus courir un tel risque.

Risque pour l'acheteur

Pour les vendeurs, la vente de leur maison en viager ne leur réserve en principe aucune surprise : ils reçoivent en effet chaque mois un revenu sous la forme d'une rente fixée au préalable. De plus, ils ne paient en principe aucune taxe sur ce revenu. Pour l'acheteur, la situation diffère quelque peu. Si le vendeur arrête de respirer beaucoup plus tôt que prévu, l'acheteur fait une bonne affaire. Mais lorsque les vendeurs dépassent leur espérance de vie statistique, l'acquéreur devra peut-être encore payer une rente pendant 30 ans. En bref : pour lui, cela reste une spéculation.

Faire du sur-mesure

Il est bon de savoir qu'une convention de rente viagère peut être faite sur-mesure. Malgré la liberté contractuelle, le vendeur tant que l'acheteur doivent respecter certaines règles. C'est pourquoi un accompagnement professionnel est à conseiller.Les vendeurs peuvent par exemple choisir de vendre la pleine propriété de leur maison.S'ils préfèrent profiter de leur maison jusqu'à leur décès, ils peuvent proposer à l'acquéreur de pouvoir conserver l'usufruit, ou de conclure un contrat de bail à vie.La rente est alors bien sûr plus faible.

En savoir plus sur:

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter hebdomadaire de Moneytalk.be

Les derniers articles en un clin d'oeil

Entreprises

Plus d' entreprises »


High-Tech

Plus de high-tech »


Immo

Plus d' immo »

Pub et Médias

Plus de pub et médias »


Nos partenaires