13 institutions financières placées sous contrôle prudentiel

25/10/10 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Moneytalk

Treize institutions financières, dont les 4 principales banques actives en Belgique, ont été placées sous contrôle prudentiel, "leur évolution ou leurs difficultés pouvant présenter un risque pour la stabilité du système financier belge", a-t-on appris lundi, alors que le Comité des risques et établissements financiers systémiques (CREFS) doit tenir sa première réunion.

Institué par la loi du 2 juillet 2010, ce comité autonome est chargé de mettre en place la nouvelle architecture de contrôle du secteur financier en Belgique. "A la différence du Comité de stabilité financière qu'il remplace, le CREFS dispose de compétences de décision et de la possibilité d'imposer, le cas échéant, des mesures de redressement", a précisé la Banque nationale (BNB) dans un communiqué. Concrètement, les institutions qui seront placées sous le contrôle du nouveau comité seront tenues de lui soumettre leurs projets de décisions stratégiques. "Si celles-ci vont à l'encontre d'une gestion saine et prudente ou sont susceptibles d'avoir une incidence négative sur la stabilité du système financier, le CREFS aura le pouvoir de s'y opposer", a encore souligné la BNB. Parmi les 13 institutions visées figurent 4 établissements de crédit (BNP Paribas Fortis, Dexia Banque Belgique, ING Belgique et KBC Bank); 4 entreprises d'assurances (AG Insurance, Axa Belgique, Ethias et KBC Assurances); 2 compagnies financières (Dexia SA et KBC Group) ainsi que 2 organismes actifs dans les opérations de conservation, de compensation ou de règlement de titres (Euroclear Bank et The Bank of New York Mellon).

Nos partenaires