62 milliards pour les banques espagnoles

22/06/12 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Moneytalk

Le très attendu rapport d'audit sur les banques espagnoles a dévoilé des besoins en capitaux de maximum 62 milliards d'euros pour le secteur dans le cas d'une poursuite de la dégradation de la conjoncture ibérique.

62 milliards pour les banques espagnoles

© REUTERS

Les cabinets Oliver Wyman et Roland Berger ont déterminé les capitaux dont auraient besoin les banques espagnoles dans le pire des scénarios défini comme une contraction de 6,5% du produit intérieur brut de l'Espagne sur trois ans et une chute de 60% du prix des logements par rapport au plus haut. Leurs conclusions sont similaires puisque les institutions bancaires espagnoles auraient besoin de 51,8 milliards selon Roland Berger et entre 51 et 62 milliards selon Oliver Wyman. Ce dernier indique que les pertes atteindraient 274 milliards mais qu'elles seraient en grande partie compensées par les provisions déjà effectuées.

Sans surprise, les banques déjà secourues (surtout les caisses d'épargne) nécessiteraient le plus de capitaux, le cabinet Roland Berger estimant même que les trois premières institutions du pays (dont Banco Santander et BBVA) pourraient se passer de fonds publics même dans le scénario du pire.

Pour rappel, le Fonds monétaire international avait évalué les besoins du secteur à 37 milliards d'euros mais le scénario testé n'était pas aussi pessimiste. Dans le cadre de leur scénario central, Roland Berger et Oliver Wyman estiment ainsi les besoins des banques espagnoles à respectivement 25,6 milliards et entre 16 et 25 milliards.

Quoiqu'il en soit, l'Espagne basera sans doute la recapitalisation de son secteur bancaire sur la base du scénario pessimiste afin de tenter de rassurer les marchés. A noter que pour une fois, l'Europe a pris un peu d'avance puisqu'elle a octroyé une enveloppe de 100 milliards pour les banques espagnoles.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires