AB InBev ne peut pas reprendre son distributeur City Beverage

11/03/10 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Moneytalk

La commission américaine de contrôle de spiritueux en Illinois bloque un projet d'AB InBev. Non, le groupe brassicole ne pourra pas reprendre son distributeur City Beverage.

La stratégie de réduction des coûts d'AB InBev passe par de telles acquisitions. AB InBev a d'ailleurs déjà acquis 30% de son embouteilleur depuis 2005. Le groupe brassicole comptait acheter les 70% restants via la filiale Wholesaler Equity Developement. Mais la commission de contrôle bloque l'achat sur base de la loi de contrôle des spiritueux. AB InBev n'est pas basé en Illinois et ne peut donc racheter un distributeur de l'Etat. La commission américaine se base sur le principe de séparation des trois parties (three tier) : production, distribution et acheteur final. La commission veut éviter des monopoles verticaux, et, des économies d'échelles qui pourraient amener à rendre les boissons alcoolisées moins cher. Pour AB InBev, l'Etat d'Illinois protège son marché des brasseurs étrangers. "Certains brasseurs locaux peuvent être actifs dans la distribution aussi, au sein de l'Etat", a dit l'avocat d'AB Inbev Gary Rutledge. "Le système "three tier" n'a pas de sens".

Nos partenaires