AB InBev rachète Oriental Brewery

20/01/14 à 19:04 - Mise à jour à 19:04

Source: Moneytalk

Le premier brasseur mondial a de nouveau appliqué sa stratégie privilégiée : les acquisitions. Identifier des cibles devient toutefois de plus en plus compliqué pour le groupe.

AB InBev rachète Oriental Brewery

AB InBev rachète donc Oriental Brewery pour 5,8 milliards de dollars à peine 5 ans après avoir cédé le brasseur sud-coréen pour 1,8 milliard de dollars afin de se désendetter dans le cadre du rachat d'Anheuser Bush. En termes de valorisation, les opérations ne sont pas aussi écartées, AB InBev ayant vendu pour 9 fois le résultat ebitda en 2009 alors que le présent accord valorise Oriental Brewery à 11,6 fois l'ebitda. Depuis, Oriental Brewery s'est toutefois affirmé comme leader en Corée du Sud et a plus que doublé ses bénéfices.

Pour reprendre Oriental Brewery, AB InBev paie également bien moins cher que pour mettre la main sur les 50% de Grupo Modelo qu'il ne possédait pas encore (18 fois l'ebitda). La cible est toutefois moins belle, la réputation des marques d'Oriental Brewery ne dépassant guère les frontières de la Corée du Sud alors que la Corona (Grupo Modelo) est connue mondialement.

Plus largement, AB InBev apparait de plus en plus dépendant des acquisitions afin de parvenir à dégager de la croissance, les ventes suivant plutôt une tendance baissière en Europe et aux États-Unis alors que la croissance ralentit au Brésil. Évidemment, le premier brasseur mondial profite à chaque fois d'économies d'échelle tout en appliquant chez sa proie sa stricte maîtrise des coûts. Au vu de ses positions de marché, AB InBev peine toutefois de plus en plus à identifier des cibles.

Cédric Boitte

Nos partenaires