Ablynx avec Abbvie pour le meilleur et pour le pire

23/09/13 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Moneytalk

La société biotechnologique belge a comme promis trouvé un partenaire pour son traitement expérimental de la polyarthrite rhumatoïde, son programme le plus important actuellement, un partenariat rentable mais risqué.

Ablynx avec Abbvie pour le meilleur et pour le pire

La signature de cette alliance rapporte 175 millions de dollars à Ablynx qui devra toutefois assumer l'étude de phase 2b de l'ALX-0061 pour l'indication de la polyarthrite rhumatoïde avant que Abbvie ne reprenne le flambeau. En cas de succès, la société biotechnologique belge pourra recevoir jusqu'à 665 millions de dollars de paiements supplémentaires ainsi que des royalties sur les ventes supérieures à 10%.

Cet accord n'est pas sans rappeler celui signé par Galápagos début 2012 portant également sur un candidat-médicament contre la polyarthrite rhumatoïde au même point de développement. Le paiement à la signature avait rapporté 150 millions de dollars à Galápagos qui peut toutefois recevoir des versements supplémentaires de plus d'un milliard de dollars.

Plus intriguant encore, la partenaire de la biotech belgo-néerlandaise est également Abbvie qui a également signé une alliance en 2011 avec Biotest dans le même domaine. Cet acharnement du groupe américain s'explique par le fait que son Humira est actuellement la référence dans le domaine (avec des ventes de plus de 9 milliards de dollars en 2012) mais son brevet arrivera à échéance en 2018. Pour les biotechs avec qui Abbvie collabore, c'est une très belle opportunité mais également une menace car le groupe américain se concentrera sans doute sur le programme le plus prometteur, délaissant les autres.

Cédric Boitte

Nos partenaires