Adidas rattrapé par la crise des pays émergents

20/09/13 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Moneytalk

Le deuxième équipementier sportif mondial a fortement revu ses prévisions 2013 à la baisse, les taux de change venant aggraver l'impact d'une faible conjoncture mondiale.

Adidas rattrapé par la crise des pays émergents

Adidas a abaissé de 8% sa fourchette de prévision de bénéfice net cette années à entre 820 et 850 millions. Ce profit warning s'explique tout d'abord par un net ralentissement de sa croissance. Adidas ne vise ainsi plus qu'une croissance de 1% à 3% de ses ventes cette année alors qu'il prévoyait encore +4% à +7% jusque début août. Au cours des dernières années, Adidas avait même habitué les marchés à une croissance de plus de 10%.

Ce net ralentissement s'explique tout d'abord par la conjoncture. En Europe, les ventes ont sensiblement reculé au premier semestre tandis qu'en Asie et Amérique du Nord, elles sont au mieux stables contre une croissance de plus de 10% ces dernières années. L'impact conjoncturel est de plus accentué par les taux de change, les monnaies émergentes ayant tendance chanceler tandis que l'euro demeure très ferme.

En termes de résultats, Adidas peine à poursuivre l'amélioration de sa rentabilité puisqu'il ne table plus que sur une marge opérationnelle de 8,5% contre 9% précédemment malgré des prix des matières premières plutôt orientés à la baisse. Le deuxième équipementier sportif mondial ne parvient donc plus à réellement à augmenter ses prix.

Après avoir connu d'excellentes années malgré la récession en Europe, Adidas et ses pairs (Puma a également abaissé ses prévisions) peinent donc désormais à faire à la crise des pays émergents.

Cédric Boitte

Nos partenaires