Analyse technique : " La tempête de New York est-elle le présage de ce qui nous attend ?

06/11/12 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Moneytalk

La semaine dernière, une tempête d'une violence inédite s'est abattue sur New York. Des vagues de plusieurs mètres de haut ont causé la perte du HMS Bounty (le bateau utilisé dans le film "Pirates des Caraïbes).

Analyse technique : " La tempête de New York est-elle le présage de ce qui nous attend ?

Wall Street a été épargnée par la tempête. La Bourse avait cependant gardé portes closes, pour la première fois depuis le 11 septembre. Sur les marchés financiers aussi, on observe des vagues qui ne présagent rien de bon : les vagues d'Elliott !

Introduction

Dans les années 20, Ralph Nelson Elliott a découvert que les marchés d'actions n'évoluaient pas de manière chaotique, mais selon des cycles. Ces cycles sont causés par les émotions ou la psychose de masse des investisseurs.

Comme dans la Théorie de Dow, les évolutions de prix sont définies en vagues, mais R.N. Elliott a découvert le "caractère fractal" des mouvements de marché : chaque vague peut être à son tour être scindées en vagues plus petites. De plus, les vagues de R.N. Elliott sont des indicateurs précurseurs qui peuvent être combinés avec les célèbres ratios de Fibonacci (voir article consacré à Fibonacci du 10/06/2012).

Frost et Prechter

Les découvertes de R.N. Elliott ont servi de base aux travaux de A.J. Frost et Robert R. Prechter Jr, qui ont publié en 1978 un ouvrage resté légendaire : Elliott Wave Principles - Key to market behaviour.

Dans ce livre, les auteurs prévoyaient dès la moitié des années 70 l'énorme hausse des années 80. Ils ont également annoncé le krach de 1987 et ont déterminé de manière assez précise le sommet qui serait atteint !

Principe et lignes directrices

Selon les lois de la physique, "toute action entraîne une réaction ". Cette règle est également applicable aux marchés financiers. C'est pourquoi les grands mouvements boursiers peuvent être divisés en trois tendances (= vagues d'impulsion) et deux corrections. Au total, il y a donc cinq vagues.

Tout l'art consiste alors à identifier les vagues, ce qui est possible à l'aide de certaines règles directrices. L'énumération de ces règles nous mènerait trop loin. Mais sachez que ces critères déterminent principalement le moment où se forme un cycle de cinq vagues et l'ampleur attendue des corrections.

Si une vague attendue entraîne une correction trop forte, l'investisseur doit revoir son analyse et choisir des sommets et planchers différents.

Application des règles des vagues d'Elliott au Dow Jones américain

Graphique 1: sur le graphique à long terme du Dow Jones, vous remarquez un grand mouvement haussier qui s'étend de 1932 à 2007. Ce mouvement peut être subdivisé en cinq vagues d'Elliott. Elles sont indiquées par les chiffres romains I, II, III, IV en V.

Graphique 2: selon la théorie fractale, chaque vague peut être scindée en cinq nouvelles vagues. Elles sont indiquées par les chiffres . Sur la vague la plus récente (de IV à V), vous remarquez que la cinquième vague s'est déjà formée.

Graphique 3: la hausse du premier plancher au sommet III et la hausse du deuxième plancher au sommet V sont similaires par leur durée (33/34 années) et leur ampleur (x24). Par conséquent, le sommet de 2007 marque presque certainement la fin du mouvement démarré en 1932. C'est également la raison pour laquelle le dernier mouvement haussier depuis 2009 était un rally baissier : une hausse dans une tendance principale orientée à la baisse.

Chercher des confirmations par d'autres moyens

Graphique 4: la principale ligne de tendance (R1) depuis 1903 est clairement visible. La rupture négative de cette ligne de tendance en 2008 était nette et conséquente. Après le plancher de mars 2009, la Bourse a opéré un rebond qui l'a menée... exactement au niveau de la ligne de tendance (R1).

Graphique 5: La Théorie de Dow nous enseigne que hausse des cours et hausse des volumes vont de pair (" Volumes goes with the trend "). Un examen des volumes durant la période 2009-2012 montre cependant une divergence négative claire.

Graphique 6: un autre constat est que le baromètre de la volatilité boursière se trouve à nouveau à proximité de son plancher. Cet indicateur est mesuré à l'aide des options négociées sur la Bourse de Chicago (États-Unis). Les planchers de l'indice VIX coïncident avec les sommets de l'indice boursier et inversement.

Conclusion

Les mouvements en vagues sont un outil prévisionnel intéressant. L'utilisation de plusieurs outils permet d'accroître la fiabilité de l'analyse. Certains opposants aux vagues d'Elliott affirment cependant qu'il est possible de choisir d'autres sommets et d'autres planchers.

D'autre part, la théorie compte également de nombreux partisans et les prévisions concernant la hausse puis le krach de 1987 étaient dans le mille. De plus, le phénomène de "psychose de masse" ne doit pas être sous-estimé : aujourd'hui, les believers sont vendeurs, et il ne faut pas grand-chose pour changer le sentiment des non-believers !

Nous retiendrons de cet article cinq éléments d'analyse technique qui nous aideront à réussir nos investissements en actions :

analysez vous-même la tendance et ne vous laissez pas influencer par les autres ;

les principaux supports de l'indice SP500 se trouvent à 1393, 1350 et 1240 points ;

dégagez attend suffisamment de liquidités à proximité d'un sommet important (article du 2/11/2012);

en cas de percée, vous disposez de moyens pour acheter

en cas de correction, vous êtes couvert.

Nos partenaires