Apaisement sur Chypre

20/03/13 à 17:25 - Mise à jour à 17:25

Source: Moneytalk

Les Bourses ont rebondi ce mercredi, les investisseurs se montrant rassurés par la détermination des Européens à aider Chypre malgré le rejet du précédent package par le parlement chypriote en raison de la très controversée taxe sur les dépôts bancaires.

Apaisement sur Chypre

© REUTERS

Le secteur bancaire européen a largement profité du rebond du jour après avoir abandonné 6,8% en l'espace de trois séances.

Europe : Deutsche Bank

La première banque allemande a fini en hausse malgré le relèvement d'un tiers de ses provisions pour frais judiciaires à 2,4 milliards d'euros, ce qui ramène son bénéfice net pour l'année 2012 à 300 millions.

Europe : Metro - Fiat

Metro et Fiat ont été sanctionnés pour des prévisions décevantes. Le distributeur allemand prévoit un recul de son bénéfice opérationnel au cours des neufs premiers mois de 2013 en raison des investissements consentis dans sa division Cash & Carry et du climat conjoncturel difficile dans le Sud et l'Est de l'Europe.

Fiat s'attend à un repli de ses bénéfices au premier trimestre à la suite de problèmes de livraison au niveau de sa marque Jeep aux États-Unis.

Bruxelles : Befimmo - ThromboGenics

Au sein du Bel 20, GDF Suez a rebondi malgré les annonces concernant la fermeture pour contrôles de la centrale nucléaire Tihange 1. ThromboGenics a par contre connu une séance difficile sans raison particulière.

Bruxelles : Euronav - Immobel

Hors indice, Euronav a chutét après l'annonce d'une opération de sale and lease back concernant un de ses tankers pétroliers. Le prix de revente de 54 millions de dollars laissera une moins-value de 32 millions de dollars.

La société immobilière Immobel a levé avec succès 60 millions d'euros via une émission d'obligations arrivant à échéance en 2018 et affichant un taux de 5,5%.

New-York : tendance

Les marchés américains évoluaient en hausse à la mi-séance profitant également de l'apaisement sur le front de la crise chypriote. Les investisseurs attendaient toutefois impatiemment le verdict et surtout, le communiqué de la réunion de la Réserve fédérale américaine.

New-York : FedEx

Le groupe de messagerie a de nouveau revu ses prévisions 2012-2013 à la baisse. FedEx table dorénavant sur un profit de 6 à 6,20 dollars par action pour son exercice clôturé fin mai après avoir déjà abaissé son objectif de 6,90 - 7,40 dollars à 6,20 - 6,60 dollars en septembre dernier. FedEx épingle notamment des problèmes de surcapacité en Asie.

Nos partenaires