ArcelorMittal remonte la pente

07/11/13 à 11:38 - Mise à jour à 11:38

Source: Moneytalk

Le premier groupe sidérurgique mondial a réduit ses pertes au troisième trimestre alors que Lakshmi Mittal estime que le plancher a été atteint.

ArcelorMittal remonte la pente

En termes de revenus, le recul des chiffres d'ArcelorMittal s'est poursuivi avec une baisse de 0,4% à 19,6 milliards de dollars au troisième trimestre en raison du recul du prix de l'acier. Son résultat ebitda, qui lui sert de référence, a par contre bondi de 19% à 1,7 milliard de dollars, sensiblement mieux que le consensus des analystes (1,5 milliard de dollars).

Cette nette amélioration s'explique avant tout par une amélioration de la rentabilité, l'ebitda par tonne d'acier ayant bondi de 73 à 81 dollars en glissement annuel. Cette progression résulte d'une réduction des coûts et de la hausse de sa production de minerai de fer.

Le résultat net s'est certes amélioré mais demeure dans le rouge à -193 millions de dollars, signe que le climat de crise perdure. Le premier groupe sidérurgique mondial épingle toutefois un mieux sur le front de la conjoncture et a maintenu ses objectifs d'une dette nette de 17 milliards de dollars à la fin de l'année (malgré le rebond à 17,8 milliards de dollars au 3e trimestre), un résultat ebitda de 6,5 milliards de dollars sur l'ensemble de 2013 (5 milliards de dollars après 9 mois) et des réductions de coûts de 3 milliards de dollars d'ici 2015. ArcelorMittal envisage ainsi des fermetures en Europe orientale après Liège et Florange.

Même si les derniers indicateurs économiques justifiant la confiance de Lakshmi Mittal, les défis demeurent nombreux comme le remplacement de l'acier pour de plus en plus d'utilisations (par des matériaux composites plus légers et/ou plus résistants), la baisse largement prévue du prix du minerai de fer (l'activité minière représente plus d'un tiers des bénéfices) en raison d'une suroffre et la maîtrise de son importante dette qui ne baisse cette année que grâce à une augmentation de capital et des cessions d'actifs.

Cédric Boitte

Nos partenaires