Arseus cède ses activités dentaires

06/01/14 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Moneytalk

Le spécialiste des ingrédients pour préparations magistrales a annoncé la vente de plusieurs activités dans le domaine dentaire à l'américain Henry Schein pour 50 millions, libérant des moyens pour le développement de Fagron.

Arseus cède ses activités dentaires

L'année dernière, Arseus avait indiqué examiner toutes les options stratégiques pour ses divisions Healthcare Solutions et Specialities issues du regroupement de ses anciens pôles Dental et Medical. Le groupe a ainsi annoncé avoir trouvé un repreneur pour des activités dentaires représentant un chiffre d'affaires annuel de 70 millions, soit un tiers de Healthcare Solutions et Specialities. Au total, la moitié de ces deux divisions a été cédée depuis l'été.

Arseus n'a pas précisé la rentabilité des activités vendues à Henry Schein, les divisions affichant des marges plutôt faibles mais avec une grande disparité, mais on peut supposer qu'elles sont globalement assez rentables au vu du prix de cession de 50 millions. Le groupe, qui prévoit d'autres annonces stratégiques pour Healthcare Solutions et Specialities dans les prochains mois, ne parviendra sans doute pas à céder le solde des activités aux mêmes conditions en matière de rapport prix de cession / chiffre d'affaires. Des arrêts purs et simples ne sont ainsi pas à exclure comme en 2011.

Arseus entend ainsi se concentrer sur le développement de Fagron, spécialiste des ingrédients pour préparations magistrales qui s'est développé à l'international ces dernières années après s'être imposé en Europe. Sur l'année 2012, cette activité a représenté 53% du chiffre d'affaires et 80% du résultat ebitda d'Arseus. Sur les neuf premiers mois de 2013, Fagron a de nouveau affiché une forte hausse de son chiffre d'affaires : +15,8% dont une croissance organique de 11,1%.

En Bourse, le titre a profité d'une nette appréciation en 2013 (+78%) mais présente dorénavant des multiples de valorisation plus tendus (18,6 fois le profit prévu pour 2013) nécessitant une confirmation de la croissance de Fagron ainsi que du maintien d'une rentabilité élevée.

Cédric Boitte

Nos partenaires