Atenor tiré vers le haut par Up-Site

27/06/12 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Moneytalk

Les ventes pour ce projet ont commencé le 29 février et à la mi-mai plus de 100 appartements avaient déjà trouvé un acquéreur. C'est bien plus rapide qu'escompté.

Atenor tiré vers le haut par Up-Site

Dans notre série portant sur les valeurs défensives nous aurions pu vous parler d'Atenor : le spécialiste belge de l'immobilier. Si le secteur immobilier est souvent mis en avant pour le recul probable des prix à court terme, Atenor ne semble pas touché par le spectre d'un retournement de tendance. Ses projets s'inscrivent sur le long terme et peuvent se targuer d'une véritable valeur ajoutée. Son dernier projet est un exemple type. Située en bordure du canal à Bruxelles, UP-site est un projet mixte de 80.000 m² (boutiques, bureaux et surtout une tour de 140 m de 42 étages) aussi prestigieux qu'original. La vente des appartements a commencé le 29 février. à la mi-mai, plus de 100 appartements avaient déjà trouvé acquéreur, soit 40% du total. Deux ans avant la réception, c'est nettement au-dessus des attentes. Des clients avaient également été trouvés pour deux des quatre immeubles de bureaux. Un troisième immeuble de bureaux est venu récemment s'y ajouter : UP36 (environ 6200 m² place de bureaux) a été vendu à la société d'investissement flamande PMV. La vente contribuera au résultat de 2012.

Up-Site est certes un projet unique, mais n'est pas le seul à avoir de la valeur au sein du portefeuille Atenor. Un portefeuille qui est clairement plus à même de résister à une récession qu'il y a cinq ans. Un tiers du portefeuille est résidentiel et les bureaux sont généralement inclus dans des projets mixtes, bien positionnés dans des modules de taille plus réduite. De plus, le calendrier de réalisation des projets est bien étalé dans le temps. Globalement, il s'agit d'environ 500.000 m², répartis sur neuf projets, plus le South City Hotel (à vendre, mais les offres sont pour l'instant sous le prix visé par Atenor).

Atenor s'est fixé pour objectif d'obtenir une plus-value (moyenne) de 500 EUR/m² à la réalisation. La moyenne sur les 20 dernières années est même largement supérieure, avec 990 EUR/m². Le dernier exercice s'est soldé par un bénéfice net de 11,32 millions EUR (2,25 EUR par action). Contrairement aux prévisions, le deuxième semestre a donc donné lieu à un résultat net positif, puisque sur base des résultats semestriels, les six premiers mois de l'année avaient engendré un bénéfice net de 8,4 millions EUR (1,68 EUR par action). Comme prévu, le dividende a été maintenu à 2 EUR bruts par action (1,50 EUR net par action soit un rendement de 7,7% brut).

Danny Reweghs

Nos partenaires