Attentisme à la mi-séance

14/10/13 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient à la mi-séance, les investisseurs se montrant méfiants après l'annonce d'un recul des exportations chinoises et dans l'attente d'un accord définitif au Congrès américain où il fut surtout question de gagner du temps ces derniers jours.

Attentisme à la mi-séance

© REUTERS

Au niveau économique, la Chine a donc vu ses exportations reculer de 0,3% en en septembre par rapport au même mois de 2012, ce qui tend à confirmer le chiffre décevant publié il y a 2 semaines au niveau de l'activité manufacturière.

Europe : Peugeot

Sur les marchés d'actions, Peugeot chutait fortement sur fond de rumeurs. Selon Reuters, le deuxième constructeur automobile réalisera une augmentation de capital de 3 milliards à laquelle participeront le chinois Dongfeng et l'État français. Peugeot a confirmé discuter de nouveaux partenariats en précisant que les projets n'étaient pas encore mûrs.

Europe : EDF - Dassault Systèmes

À Paris toujours, les investisseurs plébiscitaient EDF alors que la durée de vie des centrales nucléaires françaises pourrait être prolongée de 10 ans selon des informations de presse et qu'un officiel britannique a indiqué qu'un accord était imminent avec le groupe pour la construction d'une centrale nucléaire au Royaume-Uni, une première depuis 1995.

Dassault Systèmes chutait en raison d'un avertissement sur ses résultats du second semestre. Le groupe table désormais sur une croissance organique de 4% à 5% contre 7% à 8% précédemment.

Bruxelles : Belgacom - ThromboGenics

Au sein du Bel 20, la séance de ce lundi confirmait les tendances observées ces dernières semaines avec Belgacom qui poursuivait son redressement tandis que ThromboGenics était à nouveau à la traîne.

Bruxelles : Nyrstar- Exmar

Hors indice, Nyrstar se reprenait enfin malgré l'actualité décevante au niveau de l'économie chinoise, ce qui pesait que le secteur des matières premières.

Exmar était par contre de prises de bénéfices après sa hausse de 28% ces 6 derniers mois.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé la semaine en hausse saluant la perspective d'un report de la date limite du plafond de la dette aux États-Unis éloignant la perspective d'une faillite imminente de la première économie mondiale.

Cédric boitte

Nos partenaires