Aucun applaudissement pour les résultats annuels de Belgacom

02/03/12 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Moneytalk

Belgacom a publié ses résultats pour l'exercice 2011. Ceux-ci n'ont pas déclenché de manifestations d'euphorie. Au contraire : l'action s'est même inscrite en léger repli.

Les résultats annuels de Belgacom doivent être analysés dans un contexte plus large. Tous les groupes de télécommunications européens proposent des dividendes attrayants. Mais on peut se demander s'ils pourront continuer à le faire. La croissance de bénéfice semble en effet s'étioler. Il faut dire qu'aucun secteur ne connaît une telle mutation. Le comportement des consommateurs évolue à un rythme accéléré et les entreprises de télécommunications ont toutes peines du monde à s'y adapter.

En 2011, Belgacom a réalisé un chiffre d'affaires de 6,404 milliards d'euros, pour des cash-flows opérationnels (EBITDA) de 1,912 milliard. Ces résultats répondent aux attentes sur l'ensemble de l'année, affirme la direction dans son rapport trimestriel. Elle souligne également la forte croissance du nombre de clients sur un marché concurrentiel.

Les revenus ont atteint 1,616 milliard d'euros au quatrième trimestre, 2,6 % de moins qu'au cours de la même période en 2010. Outre l'effet de la réglementation, cette baisse s'explique principalement, selon Belgacom toujours, par des désinvestissements et une diminution des revenus dans le segment résidentiel. En revanche, la tendance est à l'amélioration dans le segment professionnel.

L'action Belgacom se consolide dans une plage relativement étroite depuis un certain temps. Elle ne devrait pas en sortir dans l'immédiat. Les risques d'une nouvelle baisse semblent néanmoins limités. Les résultats sont certes sous pression, notamment sous l'effet de la réglementation, mais cette évolution est au moins partiellement intégrée dans le cours actuel.

Avec une dette nette de 1,479 milliard d'euros - soit 0,8 fois l'EBITDA -, la situation financière de Belgacom reste très saine. L'entreprise dispose d'un des bilans les plus solides des secteurs belge et européen des télécommunications. De plus, une baisse du dividende est peu probable. Pour 2011, la direction propose 1,68 euro brut par action, outre le dividende intérimaire déjà versé de 0,50 euro. Au niveau actuel - post-correction -, vous pouvez envisager un premier achat.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos