Augmentation de capital pour KPN

05/02/13 à 11:29 - Mise à jour à 11:29

Source: Moneytalk

L'opérateur télécoms néerlandais a publié une perte nette pour le quatrième trimestre 2012 et a annoncé le lancement d'une augmentation de capital de 4 milliards d'euros.

Augmentation de capital pour KPN

Alors que les analystes tablaient sur un bénéfice net de 362 millions d'euros, KPN a finalement subi une perte de 162 millions au cours des trois derniers mois de 2012 en raison d'éléments non-récurrents mais également d'un renforcement de la concurrence sur le marché néerlandais où ses revenus sous-jacents ont baissé de 5,8% et son résultat ebitda récurrent de 7,3% à 770 millions. À l'international (Allemagne, Belgique, reste du monde, la croissance était de mise mais les marges étaient également sous pression faisant chuter l'ebitda sous-jacent de 26% à 319 millions. Sur l'ensemble de 2012, les revenus de KPN ont baissé de 3,5% à 12,7 milliards (-1% en tenant compte de la revente de Getronics) et sa marge ebitda a reculé de 44,1 à 43,1%. Son bénéfice net a plongé de 54% à 0,49 euro par action.

La principale mauvaise du jour pour les actionnaires de KPN est toutefois l'annonce d'une augmentation de capital de 4 milliards, bien plus que prévu par les marchés. Ces fonds serviront à redresser les finances du groupe après l'achat d'une licence 4G aux Pays-Bas (1,35 milliard) et les investissements dans le développement de ce nouveau réseau. KPN entend ainsi ramener son ratio dette nette/ebitda à entre 2 et 2,5 contre 3,2 fin 2012, un niveau assez élevé menaçant sa solvabilité en cas de durcissement de ses conditions d'emprunt. L'opération se révèlera toutefois fortement dilutive au vu de sa capitalisation boursière actuelle de 4,7 milliards.

À noter que l'opérateur néerlandais a confirmé sa prévision d'un dividende 0,03 euro par action pour 2013 et 2014 et prévoit d'à nouveau relever son coupon à partir de 2015 grâce aux revenus issus de ses nouveaux réseaux (4G aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne ; fibre optique aux Pays-Bas).

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires