Belgacom s'accroche à ses prévisions

03/05/13 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Moneytalk

L'opérateur historique n'est pas parvenu à enrayer la chute de ses résultats au premier trimestre mais espère pouvoir stabiliser ses résultats en cours d'année.

Belgacom s'accroche à ses prévisions

Belgacom a vu son chiffre d'affaires reculer de 0,1% au premier trimestre à 1,5 milliard en raison de l'impact des tarifs régulés qui ont réduit ses ventes de 1,5%. Son résultat ebitda a par contre chuté de 6,1% à 441 millions et son bénéfice net récurrent par action de 13% à 0,54 euro en raison de la concurrence et la hausse des coûts qui pèsent sur la rentabilité. La marge brute de Belgacom a ainsi fondu de 61,3% à 59,8%.

Pour les actionnaires, le plus inquiétant demeure toutefois l'effondrement du cash-flow libre de 179 à 89 millions à la suite de la détérioration des résultats et de la hausse des investissements. Le cash-flow libre détermine notamment les fonds dont la société a à sa disposition afin de notamment payer un dividende.

Pour 2012, Belgacom a accepté de verser des dividendes supérieurs à son cash-flow libre, ce qui l'a contraint à augmenter ses dettes. À la fin mars, l'opérateur affichait une dette financière nette de 1,5 milliard contre 1,3 milliard il y a un an. Tenant compte du dividende brut versé ce mois (1,68 euro par action sur un total de 2,49 euros pour 2012), sa dette nette a même franchi le cap des 2 milliards. Belgacom ne peut évidemment poursuivre cette stratégie alors que son cash-flow libre s'effondre et que sa situation financière se tend progressivement.

Les investisseurs saluent malgré tout la confirmation de ses prévisions annuelles : recul de 1% à 2% des revenus, baisse de 4% à 6% de l'ebitda et investissements compris entre 13% et 14% des revenus (contre 12,2% au premier trimestre).

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires