Biotechs belges : MDxHealth (5/5)

08/06/12 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Moneytalk

MDxHealth est encore connu de nombreux investisseurs comme l'ex-OncoMethylome. La société a pourtant changé de statut passant d'éternelle promesse à fabricant de diagnostics moléculaires sur le point de commercialiser son premier test.

Biotechs belges : MDxHealth (5/5)

© Getty Images

Depuis son changement de management, de stratégie et de nom en 2009-2010, MDxHealth organise ses activités en deux divisions actives dans le domaine de l'oncologie : les diagnostics moléculaires et les tests compagnons. La première est la plus importante à court terme car elle doit rapidement générer des revenus.

La société doit en effet commercialiser le test ConfirmMDx pour le cancer de la prostate dans les prochaines semaines outre-Atlantique. MDxHealth va en effet se concentrer (dans un premier temps) sur les États-Unis où la mise sur le marché est beaucoup plus rapide grâce aux CLIA. Ces laboratoires commerciaux agissent comme sous-traitant des hôpitaux. Le CLIA de MDxHealth est homologué depuis janvier, ce qui lui permet de désormais offrir ses diagnostics aux hôpitaux américains à peine 6 à 12 mois après leur développement contre une procédure de 2 à 3 ans lorsque le même test est vendu sous forme de " kit " au monde médical , ce qui est obligatoire en Europe où les hôpitaux disposent de leur propre laboratoire.

Le ConfirmMDx pour le cancer de la prostate sera donc commercialisé cet été. Ce test de confirmation a pour objectif de confirmer ou d'infirmer (avec une très grande fiabilité) les cas de biopsies négatives (environ 75% des biopsies effectuées) sans qu'aucun prélèvement supplémentaire ne doive être effectué. L'urologue pourra ainsi décider si le patient devra subir une nouvelle biopsie, un test douloureux et onéreux (plus de 2500 dollars), ou pas. Le marché cible est évalué à un milliard de dollars rien qu'aux États-Unis.

La division la plus prometteuse reste toutefois celle qui se concentre sur les tests compagnon qui accompagnent un médicament (un anti-cancéreux pour MDxHealth) afin de prévoir la réaction d'un patient donné. Ce type de produit est en effet de plus en plus demandé par les assureurs publics ou privés afin d'éviter la répétition des traitements (coûteux) jusqu'à trouver le plus indiqué. Même les groupes pharmaceutiques sont demandeurs de tests compagnon car ils leur permettent de découvrir pourquoi un traitement dont le développement a été arrêté fonctionnait quand même sur un certain nombre de patients. Cela peut leur permettre de préciser le public-cible et de pouvoir quand même commercialiser le produit.

MDxHealth semble désormais avoir tout pour réussir avec un test sur le point d'être commercialisé et pouvant générer à terme des ventes de l'ordre de 50 à 100 millions USD. Cependant, les investisseurs ont appris à se méfier vu les déconvenues d'OncoMethylome même si la société a clairement repris une stratégie plus réaliste. Vu sa liquidité et sa capitalisation limitées, les investissements dans MDxHealth doivent toutefois rester limités.

Cédric Boitte

www.AccioZ.be

Nos partenaires