Bourses sous tension

27/08/13 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes chutaient en début de séance à la suite de l'aggravation des tensions géopolitiques en Syrie, les États-Unis n'excluant pas une intervention.

Bourses sous tension

© REUTERS

Au niveau macro-économique, l'indice IFO mesurant le climat des affaires en Allemagne a progressé plus fortement que prévu passant de 106,2 à 107,5 contre un consensus de 107,0.

Europe : Peugeot - Thyssenkrupp

Sur les marchés d'actions, Peugeot n'était pas emporté par la morosité ambiante, le deuxième constructeur automobile européen profitant d'une recommandation d'achat des analystes d'UBS qui avaient un avis neutre auparavant et estiment que Peugeot se restructure plus rapidement que prévu.

À Francfort, Thyssenkrupp était par contre affecté par une dégradation des analystes de Nomura qui ont abaissé leur avis à neutre estimant que le groupe allemand souffrira de la dépréciation du real brésilien.

Europe : Rio Tinto - Antofagasta

Le secteur des matières premières n'échappait pas à la correction des marchés à l'image de Rio Tinto, troisième groupe minier mondial, et surtout d'Antofagasta. Le producteur de cuivre chilien a vu son bénéfice net plonger de 39% à 395 millions de dollars au premier semestre en raison de la baisse du prix du cuivre et d'une hausse des coûts de production.

Bruxelles : Cofinimmo - Bekaert

Toutes les valeurs évoluaient en baisse à la mi-séance au sein Bel20. Les valeurs défensives limitaient toutefois leurs pertes à l'image de Cofinimmo.

A contrario, Bekaert chutait lourdement. Bert De Graeve remplacera Paul Buysse au poste de Président à partir de mai 2014 et laissera la gestion journalière de l'entreprise à Matthew Taylor qui sera nommé administrateur lors de la prochaine Assemblée générale.

Bruxelles : Picanol - Ablynx

Hors indice, Picanol se distinguait à la suite de la publication d'excellents chiffres semestriels. Son chiffre d'affaires a bondi de 39% à 304 millions et son bénéfice net s'est envolé de 67% à 2,40 euros par action. Le spécialiste belge des métiers à tisser s'est toutefois montré plus prudent pour le second semestre.

Ablynx était par ailleurs victime d'importantes prises de bénéfices après son rebond des derniers mois.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont finalement clôturé en baisse, l'optimisme des investisseurs ayant succombé aux propos du Président de la Bundesbank qui a jugé la politique de la Banque centrale européenne dangereuse et à la chute de 7,3% des commandes de biens durables en juillet aux États-Unis. Onyx Phamarceuticals et Amgen ont par contre rebondi après l'annonce du rachat du premier par le second pour 10,4 milliards de dollars.

Cédric Boitte

Nos partenaires