Ce marché caché de 2.000 milliards

07/08/18 à 10:48 - Mise à jour à 10:48
Du Trends-Tendances du 26/07/18

Banques, courtiers, gestionnaires d'actifs et autres organismes financiers se prêtent mutuellement, sans arrêt, les actions de fonds et d'ETF. L'investisseur profite-t-il du surcroît de revenu généré? Cela dépend.

Notre économie est de plus en plus collaborative et partagée. Si l'on ne sort la voiture du garage que le week-end, pourquoi ne pas la mettre, le reste du temps, en location sur une plateforme dédiée? Les marchés financiers sont depuis longtemps adeptes de cette pratique. Ne croyez pas que les actions détenues sur votre compte-titres ou dans votre fonds de pension, fonds d'investissement ou ETF (Exchange-Traded Fund ou fonds négocié en Bourse), dorment paisiblement dans un coffre: banques, courtiers, gestionnaires d'actifs et autres organismes financiers se les prêtent mutuellement, sans arrêt. Cette pratique porte le nom de "prêt de titres", ou securities lending. "Nous savons qu'elle existe et constatons qu'au fil du temps, les acteurs financiers font preuve d'une transparence croissante", commente ainsi Filip Perneel, chez Test-Achats.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires