Chasse aux bonnes affaires

25/06/13 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Moneytalk

Les marchés ont rebondi ce mardi, les investisseurs profitant des soldes estivales en Bourse alors que la Banque populaire de Chine a adopté un ton plus conciliant, ce qui a éloigné le spectre d'une crise bancaire imminente au sein de la deuxième économie mondiale.

Chasse aux bonnes affaires

© REUTERS

Au niveau économique, les commandes de biens durables ainsi que les ventes de logements neufs sont ressorties supérieures aux attentes aux États-Unis avec une croissance de 3,6% et de 2,1% en mai. L'indice de confiance des ménages américains a également rebondi de 74,3 à 81,4.

Europe : Lafarge

Le premier groupe cimentier mondial a finalisé son repositionnement sur le ciment, le béton et les granulats avec l'annonce de la vente de ses activités plâtres an Amérique du Nord pour 700 millions de dollars, un bon prix grâce au redressement du marché de la construction américain ces 12 derniers mois.

Europe : Peugeot - Fiat

Le secteur automobile s'est distingué en Europe, Peugeot profitant notamment de l'annonce d'un bon lancement de nouveau modèle Peugeot 2008 avec 26 000 commandes poussant le groupe à augmenter pour la seconde fois en deux mois la cadence de production sur son site de Mulhouse.

Bruxelles : Delhaize - AB InBev

Delhaize et AB InBev se sont tout particulièrement distinguées au sein du Bel 20 malgré un abaissement de recommandation à conserver par Société Générale pour le premier brasseur mondial, les investisseurs profitant de la correction des derniers jours pour se positionner à bon compte.

Bruxelles : Delta Lloyd - Euronav

Delta Lloyd n'a par contre pas profité de l'embellie des marchés boursiers ce jour et finit lanterne rouge au sein du Bel20.

Hors indice, Euronav a fini en hausse après avoir annoncé la prolongation de 4 ans jusqu'en 2018 d'une facilité de crédit de 300 millions de dollars.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient en hausse même s'ils ont témoigné d'une certaine hésitation après la valse d'indicateurs économiques meilleurs que prévu aux États-Unis. Les investisseurs ne savent en effet s'il faut saluer l'embellie économique ou craindre un ralentissement de ses rachats d'actifs par la Réserve fédérale américaine.

États-Unis : Lennar

Le troisième groupe de construction de logements aux États-Unis profitait de l'annonce d'une hausse plus forte que prévu des ventes de logements neufs outre-Atlantique en mai ainsi que de la publication d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au second trimestre à 1,4 milliard de dollars contre un consensus de 1,3 milliard.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires