Chiffres de ventes historiques pour UCB

29/10/12 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Moneytalk

Pour la première fois, le trio de nouveaux médicaments Cimzia-Vimpat-Neupro a livré des chiffres de ventes supérieurs au Keppra permettant au groupe biopharmaceutique de tourner définitivement la page Zyrtec - Keppra qui lui a valu ses premières heures de gloire dans l'industrie pharmaceutique.

Chiffres de ventes historiques pour UCB

L'ex Union chimique belge est pleinement entrée dans le 21e siècle, celui de l'abandon de tous ses héritages avec la cession progressive des activités chimiques et désormais, la relégation au second plan du Keppra après la quasi disparition du Zyrtec.

Au troisième trimestre, les ventes des trois nouveaux médicaments Cimzia-Vimpat-Neupro ont atteint 251 millions d'euros, 18% de mieux qu'au cours des trois mois précédents. Les ventes de Keppra ont par contre continué à reculer à 207 millions au trimestre écoulé, ce qui reste malgré tout appréciable pour un médicament qui a perdu la protection de ses brevets en 2009 aux États-Unis et en 2010 en Europe. UCB évalue pour rappel le potentiel de vente à terme de son trio Cimzia-Vimpat-Neupro à 3,1 milliards par an.

UCB a fort logiquement confirmé ses prévisions annuelles : ventes d'au moins 3,2 milliards, ebitda compris entre 630 et 660 millions et bénéfice par action d'environ 1,70 euro. Seule ombre au tableau, UCB a retardé la publication de résultats scientifiques pour l'anti-sclérostine, un traitement des maladies osseuses développé en partenariat avec Pfizer, du quatrième trimestre 2012 au premier semestre 2013, ce qui fait craindre une mauvaises nouvelle à certains.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos