Citigroup fait mieux que prévu

16/07/12 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Moneytalk

Le groupe en quasi faillite en 2009 a largement redressé la barre et peut depuis 2011 à nouveau rétribuer ses actionnaires.

Citigroup fait mieux que prévu

© REUTERS

Vikram Pandit, le CEO de Citigroup, a pu présenter ce lundi un bénéfice net de 2,95 milliards USD, soit 95 cents par action, pour le deuxième trimestre. Sans toute une série d'éléments exceptionnels le bénéfice par action monte à 1 USD. Comparé à la même période l'année dernière, le bénéfice net est en recul de 12%, mais ça reste supérieur aux prévisions qui tablaient sur 89 cents par action.

Cette prestation trimestrielle supérieure aux attentes est le fruit de revenus élevés de la banque d'investissement (fusions, acquisitions, introductions boursières,...). Ces revenus n'ont reculé que de 21% alors que le marché tablait sur une contraction de 35%, comme celle rapportée par JPMorgan la semaine dernière. Citigroup a gagné 201 millions USD au deuxième trimestre sur des fusions et acquisitions (+2%). Le groupe bancaire s'est entre chargé de la " méga-fusion " de Medco Health Solutions par Express Scripts pour 29,1 milliards USD. Les revenus issus de cette opération ont permis de compenser le net recul des émissions obligataires (-21%) et des introductions boursières (-39%).

Le bénéfice net de Citigroup a également été soutenu par le recul des créances douteuses du groupe de 984 millions USD. D'après la banque américaine, les clients faisant face à leurs obligations financières sont plus nombreux. Une plus-value sur les dettes détenues de 219 millions USD a également contribué à enjoliver les résultats de Citigroup.

Le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 10% à 18,64 milliards USD.

La banque Citigroup d'aujourd'hui est désormais très éloignée de la banque en quasi faillite de 2009 suite à des impôts de 45 milliards USD à honorer. Cet impôt est aujourd'hui remboursé et le dividende qui avait du être coupé en 2009 a refait son apparition l'année dernière à 1 cent par trimestre. Ce dividende devrait être sensiblement revu à la hausse d'après Vikram Pandit.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos