Comment est calculée la taxe boursière ?

28/07/16 à 15:25 - Mise à jour à 15:19

Source: Moneytalk

Tant à l'achat qu'à la vente d'actions ou d'obligations, on paie en principe une taxe boursière, que vous fassiez des bénéfices ou des pertes.

Mais sur quoi paie-t-on au juste cette taxe boursière? Pouvez-vous déduire les frais?

Comment est calculée la taxe boursière ?

© iStock

Taxe boursière tant à l'achat qu'à la vente

Toute personne qui achète ou vend des actions paie une taxe boursière sur cette transaction. La même chose vaut d'ailleurs pour les obligations en circulation. A combien revient cette taxe et sur quel montant est-elle calculée ?

Combien de taxe boursière ?

La taxe boursière a déjà été augmentée à plusieurs reprises pour alimenter les caisses de l'Etat. Si vous achetez ou vendez une obligation existante, vous payez 0,09% de taxe boursière (avec un maximum de 650 euros). En ces temps de taux bas et de précompte mobilier à 27%, il s'agit tout de même d'un coût dont il faut tenir compte.

Pour les nouvelles émissions d'obligations - mais celles-ci sont pour l'instant plutôt rares - vous ne payez pas cette taxe.

A l'achat ou à la vente d'actions, vous payez à chaque fois 0,27% de taxe boursière (avec un maximum de 800 euros). Les montants maximums s'appliquent par transaction individuelle, ils ne jouent donc que lors de très gros achats.

Frais déductibles ?

Cette taxe est calculée sur votre montant d'achat. On ne tient donc absolument pas compte des frais d'entrée et de la commission de courtage.

Exemple

Imaginons que vous achetez 20 actions Colruyt au cours de 50 euros. Soit pour un montant de 1.000 euros au total. Imaginons que les frais s'élèvent à 35 euros pour cet achat auprès de votre banquier. La taxe boursière (0,27%) est dans ce cas calculée sur 1.000 euros et vous ne pouvez donc pas déduire les frais. A la vente, la taxe est également calculée sur le montant de la vente, sans tenir compte des frais.

Rechercher la banque qui facture des frais de transaction les plus faibles possibles, tel reste le message.

En savoir plus sur:

Nos partenaires