Comment limiter les frais fiscaux des actions étrangères ?

02/09/16 à 15:48 - Mise à jour à 15:47

Source: Moneytalk

Les actions dites 'à haut dividende' sont actuellement très populaires. Mais si vous achetez des actions étrangères, vous payez une taxe étrangère sur les dividendes. En pratique, celle-ci est parfois de 0%, parfois de 15% et parfois même de 35%. Comment limiter le dommage fiscal de manière simple ?

Comment limiter les frais fiscaux des actions étrangères ?

© iStock

Les populaires actions à haut dividende

Les actions à haut dividende, des actions avec un dividende attractif, sont plus que jamais populaires. Cela provient bien sûr du fait que le compte d'épargne ne rapporte quasiment plus rien et que, sur la plupart des obligations, vous devez vous contenter d'un coupon brut d'1 à 2%.

Il y a par contre pas mal d'actions qui offrent un dividende de 2 à 5% brut. A l'achat d'une action belge (comme Colruyt, GIMV ou BEFIMMO), on ne paie qu'1 fois le précompte mobilier de 27% (pour l'instant) sur le dividende. Mais qu'en est-il pour vos actions étrangères ? Car un portefeuille d'actions bien diversifié ne se limite de préférence pas aux actions belges.

Actions étrangères

Le problème des actions étrangères est que vous payez en principe deux fois des taxes. Vous payez en effet d'abord la taxe locale sur le dividende et ensuite encore une fois le précompte mobilier belge. Si vous avez par exemple l'action suisse Roche dans votre portefeuille et que vous recevez un dividende brut de 3,25%, vous conserverez dans ce cas moins de la moitié. Car après la taxe suisse de 35%, il vous reste encore 2,11%, mais vous payez ensuite encore le précompte mobilier belge de 27%. En conséquence, il ne vous reste plus que 1,54% de votre dividende, soit seulement 47% du rendement total.

La Belgique a signé une convention de double imposition avec la plupart des pays, ce qui permet de limiter la taxe étrangère à 15%. Moyennant des formalités très limitées, que vous accomplissez normalement à l'ouverture du compte-titres, la taxe étrangère pour les pays suivants est limitée à 15% : France, Etats-Unis, Canada, Irlande et Scandinavie.

Pour les autres pays, du fait de la quantité de formalités nécessaires, le jeu n'en vaut souvent pas la chandelle. Optez donc de préférence pour un pays comme la France ou les Etats-Unis ou pour des pays où la taxe sur les dividendes ne dépasse pas 15% (par exemple les Pays-Bas ou le Luxembourg).

Actions britanniques intéressantes fiscalement

Ce que l'on ignore souvent, c'est que la Grande-Bretagne ne prélève pas de taxe sur les dividendes. Vous ne devez par conséquent payer que le précompte mobilier belge de 27%. A l'achat d'une action britannique, vous devez toutefois payer la 'stamp duty', mais celle-ci ne s'élève qu'à 0,5%.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos