Congrès US, fin de crise en Italie, rebond de " Thrombo " et déception émergente

04/10/13 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Source: Moneytalk

Les Bourses ont terminé une semaine difficile sur une note positive, les investisseurs tentant de reprendre confiance malgré l'incertitude entourant le Congrès américain.

Congrès US, fin de crise en Italie, rebond de " Thrombo " et déception émergente

La semaine a été marquée par l'absence d'accord entre démocrates et républicains sur le budget américain forçant les États-Unis à fermer les administrations fédérales non essentielles. La poursuite de ce blocage accroit les tensions sur les marchés en raison du plafond de la dette. Ce dernier doit être relevé pour le 17 octobre afin d'éviter un défaut de paiement des États-Unis. Les observateurs misent presque tous actuellement sur un accord avant la date fatidique comme à l'été 2011 à l'image de Standard & Poor's qui a maintenu son rating AA+ sur les États-Unis tout en précisant quand même que dans l'éventualité d'un défaut, il abaisserait sa note à D, soit la faillite.

Europe : Telecom Italia - Portugal Telecom

Au niveau sectoriel, les télécoms se sont de nouveau distinguées avec une sixième semaine de hausse consécutive pour un bond de plus de 12% de l'indice Télécoms européen alors que la consolidation du secteur se confirme. La semaine écoulée, les actionnaires de KPN ont ainsi approuvé la vente de sa filiale allemande à Telefonica tandis que Portugal Telecom a annoncé sa fusion avec l'opérateur brésilien Oi.

Telecom Italia se situe au centre de cette consolidation au vu de son endettement excessif et a également profité de la résolution de la crise politique en Italie après le vote de confiance au gouvernement Letta.

Europe : Unilever - Nokian Renaat

La semaine a également été marquée par les avertissements sur résultats liés aux pays émergents. Unilever, numéro deux mondial du secteur des biens de consommation courante, a ainsi prévenu les marchés que sa croissance organique ne dépasserait pas 3% à 3,5% au troisième trimestre contre 5% au premier semestre et 7% en 2012. Unilever explique ce net ralentissement surtout par les pays émergents où ses résultats souffrent notamment de la dépréciation des monnaies locales. Analyse ici.

Ce vendredi, c'était au tour du fabricant de pneus norvégien Nokian Renaat de revoir ses prévisions de chiffre d'affaires et bénéfices 2013 à la baisse à cause de la Russie où le groupe fait face à une demande faible et à la baisse du rouble par rapport à l'euro..

Bruxelles : ThromboGenics - KBC

ThromboGenics a profité de la présentation des résultats d'une étude scientifique de long terme menée par l'UZ Leuven de laquelle il apparait que le Jetrea, seul médicament de ThromboGenics, serait une option privilégiée pour les cas précoces de traction vitréomaculaire. Analyse ici.

KBC a pour sa part profité du bon comportement du secteur bancaire européen qui clôture la semaine sur une note positive grâce à la résolution de la crise italienne.

Bruxelles : Solvay - Nyrstar

Solvay a connu une semaine difficile à cause d'un conseil de vente des analystes de Barclays et dans un contexte peu porteurs pour les sociétés industrielles à la suite d'une nette révision à la baisse de l'indicateur d'activité manufacturière de septembre en Chine.

Ce dernier a encore pesé plus lourdement sur le secteur des matières premières qui a perdu plus de 3% à l'image de la chute de Nyrstar.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont comme l'Europe étaient victimes de la paralysie du Congrès américain et de fermeture des administrations fédérales qui a eu pour conséquence de priver les investisseurs du précieux rapport mensuel sur l'emploi.

États-Unis : Tesla

Le spécialiste des voitures électriques haut de gamme a souffert de l'incendie d'une de ses voitures aux États-Unis à la suite d'un problème au niveau de la batterie au lithium à l'origine déjà des soucis notamment du Boeing 787. Analyse ici.

Cédric Boitte

Nos partenaires