Consensus sur un accord de dernière minute

03/10/13 à 16:07 - Mise à jour à 16:07

Source: Moneytalk

Les marchés commencent à se montrer plus prudents par rapport la paralysie du Congrès américain mais il n'est certainement pas question d'inquiétude, le principal enjeu étant le plafond de la dette à la mi-octobre.

Consensus sur un accord de dernière minute

L'actuel arrêt des administrations fédérales américaines non essentielles pour cause d'absence de budget pour l'exercice fiscal commençant ce 1er octobre peut certes peser temporairement sur l'économie US mais le principal impact est politique. L'impact sur le Produit intérieur brut n'est en effet que temporaire le temps de parvenir à une solution sur le budget. L'agence de notation financière Standard & Poor's a ainsi décidé de maintenir son rating inchangé à AA+ (un cran sous la note suprême AAA) avec une perspective stable.

Parallèlement, l'agence américaine précise qu'elle serait contrainte d'abaisser sa note à (S)D -défaut sélectif- si le plafond de la dette n'est pas relevé à temps. Le cas échéant, les États-Unis ne pourraient en effet pas honorer leurs dettes. L'échéance est actuellement fixée au 17 octobre, soit dans deux semaines précisément.

Même si démocrates et républicains ne parviennent pas à un accord sur le budget depuis plus d'un mois, S&P et nombre d'observateurs estiment que la plafond de la dette sera relevé à temps, à l'image de ce qui s'était produit à l'été 2011 quand un compromis avait été trouvé quelques heures avant le jour J. Cela explique que les agences maintiennent leur confiance dans la solvabilité de la première économie mondiale. Chaque jour qui passe risque toutefois d'accroître les tensions.

Cédric Boitte

Nos partenaires