Correction des marchés, plongeon de Peugeot

12/12/13 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient légèrement à la mi-séance, les marchés restant prudents à la suite de l'annonce d'une chute de 1,1% de la production industrielle dans la zone euro en octobre.

Correction des marchés, plongeon de Peugeot

Les investisseurs seront également attentifs aux chiffres des ventes au détail et des inscriptions au chômage cette après-midi aux États-Unis.

Europe : Peugeot

Peugeot s'effondrait à Paris à la suite de la confirmation de négociations concernant un nouveau partenariat pouvant impliquer une augmentation de capital. Le groupe a également acté l'échec de l'alliance avec General Motors en réduisant quasiment de moitié les synergies prévues et a prévenu que ses chiffres annuels seraient affectés par des dépréciations de 1,1 milliard liées aux taux de change.

Europe : Wood Group - Ziggo

À Londres, le groupe parapétrolier Wood Group chutait après avoir indiqué que des retards dans des projets offshore et le ralentissement du marché canadien devraient affecter ses résultats en 2014.

À Amsterdam, le câblo-opérateur Ziggo s'envolait vers de nouveaux records après avoir confirmé des négociations avec Liberty Global, déjà actionnaire à hauteur de 30%, en vue d'un rachat.

Bruxelles : UCB - Telenet

À Bruxelles, UCB se distinguait grâce à un rapport des analystes de Barclays qui ont relevé leur conseil à surpondérer et leur objectif de cours à 57 euros.

Telenet profitait de la confirmation des négociations entre Ziggo et Liberty Global qui est déjà actionnaire majoritaire du câblo-opérateur flamand.

Bruxelles : Bekaert - Fountain

Bekaert rechutait par contre après son rebond de près de 4% hier à la suite d'acquisitions en Amérique latine.

Hors indice, la cotation de Fountain devrait reprendre en forte chute à la suite de l'annonce d'un refinancement bancaire et surtout, d'une augmentation de capital.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont chuté ce mercredi, les investisseurs restant inquiets à l'approche de la réunion de la Réserve fédérale américain au milieu de la semaine prochaine.

Nos partenaires