Coup de mou boursier

15/03/13 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Moneytalk

Après leur nette progression de la veille les indices boursiers sont sur la défensive attendant des confirmation de l'embellie conjoncturelle américaine.

Coup de mou boursier

© REUTERS

Les Bourses européennes marquaient une pause ce vendredi, après avoir atteint leurs plus hauts niveaux en quatre ans et demi la veille, en attendant une nouvelle série d'indicateurs américains cet après-midi succédant aux bonnes nouvelles macro-économiques de jeudi.

Hier, de bonnes statistiques américaines, en particulier les inscriptions au chômage, ont dopé les marchés d'actions dans le monde, confortant l'espoir que les indicateurs de production et de consommation, attendus ce vendredi, seront dans la même veine.

Europe : Bouygues - Vivendi

Aux actions, Bouygues gagnait des points après avoir été autorisé à utiliser la fréquence 2g de téléphonie mobile pour lancer le très haut débit (4G).

Toujours à Paris, Vivendi était en revanche en recul. DirecTV a confirmé jeudi soir qu'il n'était plus intéressé par la reprise de GVT, la filiale de télécommunications du groupe au Brésil, et qu'il s'était retiré du processus de vente.

Europe : Volkswagen - Rentokil

Par ailleurs, Volkswagen était en baisse à Francfort alors que Deutsche Bank a annoncé qu'elle plaçait 5,8 millions d'actions préférentielles du groupe automobile allemand par le biais d'une procédure de constitution du livre d'ordres accélérée.

A Londres, Rentokil, était en très forte hausse après avoir indiqué que ses résultats 2012 , étaient exceptionnels avec un bénéfice avant impôt en progression de pas moins de 15%.

Bruxelles : Elia - UCB

A la Bourse de Bruxelles, les prises de bénéfices étaient légion. UCB tirait toutefois son épingle du jeu et s'inscrivait en tête du Bel 20. Elia fermait pour sa part la marche.

Bruxelles : Thrombogenics - Keyware

Par ailleurs, Thrombogenics qui fera ses premiers pas dans l'indice Bel 20 lundi, a présenté un bénéfice net 2012 de 30,4 millions d'euros. Ces chiffres étaient salués par les investisseurs, rassurés de voir les premiers effets positifs de la commercialisation de son produit phare aux Etats-Unis .

Dans la même veine, Keyware a présenté de très bons résultats pour 2012 avec une hausse de 43,15% de son chiffre d'affaires à 8,28 millions d'euros. L'action ne profitait toutefois pas de ces bons chiffres.

Etats-Unis

Wall Street a poursuivi son ascension irrésistible jeudi, l'indice vedette Dow Jones signant son huitième record historique d'affilée et clôturant en hausse pour la dixième séance consécutive, une première depuis 1996: l'indice a gagné 0,58% et le Nasdaq 0,43%.

La principale raison de l'enthousiasme des investisseurs jeudi était le recul des nouvelles inscriptions au chômage dans le pays du 2 au 9 mars, là où les analystes s'attendaient à une hausse. Les autorités ont recensé le dépôt de 332.000 demandes d'allocations, soit le plus faible niveau depuis le 19 janvier quand cet indicateur avait touché un plus bas en cinq ans.

Nos partenaires