Crise cantonnée selon JPMAM

29/01/14 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Moneytalk

Les spécialistes de JP Morgan Asset Management ne craigne pas de dérive de la crise dans les émergents même s'ils soulignent la fragilité actuelle de certaines pays.

Crise cantonnée selon JPMAM

© REUTERS

Les marchés boursiers mondiaux viennent de connaître une période difficile sur fond de craintes concernant les pays émergents. Selon les spécialistes de JP Morgan Asset Management (JPMAM), ces tensions ne sont imputables ni à l'indicateur décevant sur l'activité manufacturière en Chine, ni à l'évolution de la politique de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Le début de crise sur les pays émergents s'explique avant tout par les problèmes d'inflation et des balances de paiement (solde des échanges avec l'extérieur) de l'Argentine (inflation de près de 30%, chute de 13% du peso la semaine passée), du Venezuela (dévaluation implicite du bolivar la semaine dernière) et de la Turquie (intervention ratée de la banque centrale turque pour redresser la lire).

JPMAM estime que seuls les pays émergents affichant une balance des paiements particulièrement faible comme l'Argentine, le Venezuela et la Turquie sont affectés par le resserrement de politique monétaire de la Fed. Ils ne craignent pas de contagion à l'ensemble des émergents même si le risque a augmenté. Pour l'investisseur, la prudence reste donc globalement de mise dans ces pays.

Les spécialistes de JPMAM ne considèrent par ailleurs pas les émergents comme un risque systémique pour le redressement de l'économie américaine qui peut compter sur de bons fondamentaux. Tout choc sur les marchés boursiers occidentaux ne devrait ainsi être que temporaire selon JPMAM.

Cédric Boitte

Nos partenaires