De nouveau dans le rouge

30/01/14 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes reculaient de nouveau à la mi-séance après la décision de la Fed de réduire une seconde fois ses soutiens monétaires, ignorant la situation difficile de nombreux pays émergents.

De nouveau dans le rouge

© REUTERS

En termes de statistiques économiques, l'indicateur manufacturier définitif de la Chine pour le mois de janvier est ressorti encore légèrement inférieure à la première estimation à 49,5.

Europe : Roche

Le géant pharmaceutique suisse reculait en Bourse de Zurich à la suite de résultats décevants, son bénéfice par action ayant plafonné à 14,27 francs suisses l'année dernière contre un consensus de 14,78 francs suisse. Roche s'est par contre montré relativement confiant pour 2014.

Europe : Diageo - Pernod Ricard

À Londres, Diageo chutait à la suite de chiffres semestriels sensiblement inférieure aux attentes, la croissance organique de son bénéfice opérationnel plafonnant à 2,9% contre un consensus de 4,9%. Après les déboires de Rémy Cointreau, les chiffres de Diageo pesaient à nouveau sur le secteur des spiritueux.

Bruxelles : Umicore - GBL

Une fois n'est pas coutume, Umicore se distinguait au sein du Bel 20, le groupe profitant d'un commentaire positif des analystes de KBC Securities qui conseillent d'acheter avec un objectif de cours de 39 euros.

GBL reculait légèrement après l'annonce du désengagement de BNP Paribas dans la structure actionnariale de la holding.

Bruxelles : UCB - Recticel

UCB progressait à la suite de l'annonce d'un accord avec Biogen Idec pour le développement et la commercialisation en Asie de traitements expérimentaux du groupe américain.

Hors indice, Recticel était victime de prises de bénéfices malgré l'important relèvement d'objectif de cours des analystes de Degroof et de KBC Securities.

États-Unis : tendance

Les marchés américains ont clôturé en baisse, la décision de la Fed renforçant les craintes sur les pays émergents alors que les prévisions de Yahoo et de Boeing ont déçu.

Nos partenaires