Début d'année boursière en demi-teinte

11/01/13 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Moneytalk

La rentrée boursière fut difficile avec des indices boursiers globalement en manque de direction.

Début d'année boursière en demi-teinte

© REUTERS

La rentrée boursière fut difficile avec des indices boursiers globalement en manque de direction malgré une série de " rendez-vous " normalement de nature à dérider les marchés comme une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) ou le début de la saison des résultats aux Etats-Unis.

La saison des résultats a d'ailleurs commencé sur une note positive : Alcoa a fait état d'une hausse de son bénéfice au quatrième trimestre, la maîtrise des coûts lui ayant permis de compenser les effets de la chute des prix de l'aluminium. Le groupe prévoit une hausse de la demande d'aluminium de 7% en 2013 contre seulement 6% un an plus tôt.

La réunion de la BCE n'a pour sa part rien apporté de neuf. Ainsi, la décision de la BCE de maintenir inchangé son principal taux directeur à 0,75%, soit son plus bas niveau historique, n'a pas surpris les marchés.

Finalement quelques bons indicateurs conjoncturels provenant de Chine ont réussi à quelque peu dérider les marchés boursiers et à les pousser en territoire positif.

Europe : Nokia - BMW

Aux actions, plusieurs bons résultats ont surpris positivement les investisseurs.

Aux actions, Nokia était largement applaudie par le marché après avoir annoncé jeudi que ses résultats du quatrième trimestre seraient meilleurs que prévu et précisé que ses activités de téléphones portables avaient renoué avec un résultat courant positif.

BMW s'est pour sa part inscrit en hausse après l'annonce de ventes records de voitures en 2012, aidé par un bon mois de décembre. Le constructeur automobile allemand compte encore améliorer ses performances en 2013.

Europe : Crédit Agricole - KBC

Dans le secteur bancaire la bonne humeur était de mise après la décision du Comité de Bâle, annoncée dimanche, de leur accorder un délai supplémentaire pour constituer les réserves de liquidités qu'elles devront détenir en permanence.

Bruxelles : Mobistar - Colruyt

A Bruxelles les actions manquaient de direction mais globalement les valeurs défensives étaient victimes de prises de bénéfices.

Mobistar fait exception à l a règle tout comme les opérateurs télécoms en général. Les principaux opérateurs européens de télécommunications, ont ouvert des discussions pour mettre en place un réseau paneuropéen destiné à unifier les marchés nationaux très fragmentés sur le continent, selon le Financial Times.

Bruxelles : Punch International - Galapagos

Hors indice, quelques bonnes surprises ont égayé la semaine.

La plus grosse surprise est sans conteste à mettre à l'actif de Punch International qui a profité du fait que Xeikon pourrait faire l'objet d'une offre de rachat, sans doute d'un groupe d'investissement néerlandais.

Toujours hors indice, Galapagos avait le sourire alors que GlaxoSmithKline a dû lui effectuer un paiement. La société biotechnologique a développé son cinquième candidat médicament, ce qui permet à la société de recevoir ce paiement.

Etats-Unis

Les indices américains ont joué au yo yo comme les indices européens malgré quelques bons chiffres d'entreprises. Au rang des bons chiffres ont relèvera bien entendu ceux d'Alcoa.

Le groupe de cartes de crédit American Express n'est pas en reste. Il a annoncé jeudi la suppression de 5.400 emplois tout en annonçant un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu. Et, le numéro deux américain de l'énergie, Chevron, table désormais sur des bénéfices pour le quatrième trimestre " substantiellement supérieurs " à ceux du troisième trimestre.

Nos partenaires