Delhaize et KBC ne convainquent pas les marchés

08/10/12 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont entamé la semaine dans le rouge alors que les craintes quant à la croissance globale sont à nouveau très vives.

Delhaize et KBC ne convainquent pas les marchés

© REUTERS

Les principales Bourses européennes ont entamé la semaine dans le rouge, l'enthousiasme suscité vendredi par les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis ayant fait long feu.

Les incertitudes pesant sur la croissance mondiale sont dans tous les esprits avant le début de la saison des résultats trimestriels des entreprises.

Ce mardi 9 octobre, Alcoa ouvre le bal des résultats trimestriels.

EUROPE : BAE Systems - EADS

Aux actions, le premier actionnaire de BAE Systems a dressé une longue liste d'objections à la fusion du groupe de défense britannique avec EADS, citant notamment des craintes d'ingérence des Etats ou encore une absence de pertinence stratégique de l'opération.

Dans un communiqué diffusé lundi, Invesco Perpetual, qui dit détenir 13,3% des actions ordinaires de BAE, ajoute qu'un rapprochement avec EADS, une opération évaluée à 35 milliards d'euros, aurait un impact négatif sur les positions de BAE Systems aux Etats-Unis, où le groupe a accès à des contrats jugés sensibles en matière de sécurité.

EUROPE : PPR

A Paris, le groupe de luxe PPR veut se recentrer sur ses actifs les plus rentables et se délester de ses canaux de distribution. Le sort de la Fnac sera connu mardi, mais des pistes sont déjà évoquées comme une introduction boursière par exemple.

BRUXELLES : Delhaize-KBC

A Bruxelles, les mauvaises nouvelles étaient légion dans le Bel20. Le marché sanctionnait lourdement Delhaize alors que les craintes d'un vaste plan de restructuration se multiplient. KBC a pour sa part annoncé un vaste plan de réorganisation afin de gagner en rentabilité et efficacité.

BRUXELLES : UCB

Toujours dans l'indice, on relèvera qu'aucune action n'évoluait en territoire positif en fin de matinée. Quelques actions défensives limitaient à peine la casse.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos