Délit d'initié autour de la KBC ?

02/11/09 à 08:46 - Mise à jour à 08:46

Source: Moneytalk

Tant la CBFA que le parquet de Bruxelles mènent une enquête pour un délit d'initié présumé concernant KBC. Deux des noms les plus connus concernés par l'enquête sont Remi Vermeiren, ex-patron de KBC, et le baron Piet Van Waeyenberge, dont le frère fut administrateur de la banque. annoncent samedi De Standaard.

Le Tijd indique également que l'enquête mène aux plus hautes sphères de KBC. Mais le journal estime prématuré de citer des noms alors que l'enquête n'est pas encore terminée.

La Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) mène depuis des mois une enquête sur un délit d'initié présumé concernant l'action KBC. La raison en est le cours de KBC dans les semaines et les jours qui ont précédé la troisième opération de sauvetage de la banque, divulguée officiellement le 14 mai 2009.

La CBFA a analysé les transactions boursières de cette période et ont déniché plusieurs noms. Il s'agit de l'ancien patron de KBC Remi Vermeiren et du baron Piet Van Waeyenberge (dont le frère a longtemps été administrateur de KBC). Le comité de direction de la CBFA avait déjà décidé que ce commerce était suffisamment remarquable pour transmettre le dossier à l'auditeur de la CBFA, Albert Van Niesten.

Celui-ci a un rôle similaire à celui d'un juge d'instruction, qui mène une enquête administrative à charge et à décharge.

Parallèlement, la CBFA a transmis le dossier au procureur du roi de Bruxelles, Paul Dhaeyer.

Nos partenaires