Des assurances placement à la mesure de vos besoins

27/10/14 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Moneytalk

Dans quelle assurance placement investir ? La branche 21, 23, 26 ou 44 ? Avant tout, posez-vous les questions suivantes : êtes-vous en quête d'un rendement fixe et/ou êtes-vous prêt à courir un risque, de quel horizon d'investissement disposez-vous, préférez-vous opter pour un produit protégé en cas de défaillance de l'assureur ou de la banque ?

Des assurances placement à la mesure de vos besoins

© iStock

Qui préfère la sécurité peut envisager d'investir dans une assurance placement de la branche 21 ou de la branche 26. Ces branches se substituent avantageusement au compte d'épargne. Qui est prêt à courir un certain risque peut se tourner vers la branche 23 ou la branche 44.

En quête d'un rendement fixe ?

Si vous recherchez un rendement fixe et disposez d'un horizon de placement de huit ans au moins, optez pour la branche 21. Elle propose des contrats d'assurance-vie dont le preneur est à la fois l'assuré et le bénéficiaire en cas de vie, et dont un tiers est le bénéficiaire en cas de décès. Il choisit le montant et la fréquence de son épargne, et bénéficie d'une garantie de capital. Chaque versement est capitalisé à un taux d'intérêt garanti, acquis pour une durée préalablement déterminée. Au-delà de cette période, chaque versement ultérieur pourra se voir affecter un taux garanti inférieur ou supérieur. Le rendement de cette assurance peut être agrémenté chaque année d'intérêts supplémentaires variables, la "participation bénéficiaire". A l'heure actuelle, il varie entre 1,25 et 3,20 % l'an.

Retenez que les branches 21 ne sont grevées d'aucun précompte mobilier sauf si l'assurance n'est pas conservée huit ans et un jour au moins ou assortie d'une couverture décès correspondant à 130 % au moins des primes versées, auquel cas le précompte de 25 % sera dû sur les primes versées, capitalisées au taux d'intérêt fictif de 4,75 %. Sachez aussi que les primes d'assurance de la branche 21 font l'objet d'une taxe de 2 % ainsi que de frais d'entrée, de gestion et de sortie. Si l'assureur ou la banque est défaillant, les fonds détenus dans la branche 21 sont, pour l'heure, protégés jusqu'à concurrence de 100.000 euros (par personne et par assureur ou banque) ; en pareil cas, un fonds spécial vous restituerait votre apport.

Si vous recherchez un rendement fixe et disposez d'un horizon de placement de moins de huit ans, vous pouvez souscrire une assurance placement de la branche 26. Ses garanties et placements sont comparables à ceux de la branche 21. La branche 26 ne compte, elle, ni assuré, ni risque couvert, ni bénéficiaire, ce qui permet aux versements (des particuliers) d'échapper à la taxe de 2 %. Le capital investi est intégralement garanti. Vous bénéficiez également d'un rendement garanti et d'une éventuelle participation aux bénéfices. En revanche, vous êtes toujours redevable du précompte mobilier de 25 % sur le rendement réel, quelle que soit la durée du contrat. En cas de défaillance de la banque/l'assureur, votre apport ne sera pas restitué.

Prêt à courir un certain risque ?

Si vous disposez d'un horizon de cinq ans au moins et ne craignez pas d'assumer le risque financier lié à la garantie d'intérêt, pensez à la branche 23. Elle propose des contrats d'assurances-vie à durée indéterminée dont les primes sont investies dans des fonds de placement (actifs investis en actions, obligations, immobilier, matières premières, etc). Le rendement de cette assurance n'est, pour l'heure, grevé d'aucun précompte mobilier, même en cas de retrait de la réserve dans les huit ans. Les primes d'assurance font l'objet d'une taxe de 2 % et de frais d'entrée, de gestion et de sortie. En cas de perte d'avoirs suite à la défaillance de l'établissement financier, vous n'aurez aucune contribution du fonds spécial.

Envie de combiner une branche 21 et une branche 23 ?

La formule branche 44 permet de combiner les assurances des branches 21 et 23 pour obtenir un rendement plus élevé que celui de la branche 21, moyennant un risque inférieur à celui de la branche 23.

Lire l'intégralité de l'article de J. STEENACKERS dans Trends-Tendances du 24 octobre

En savoir plus sur:

Nos partenaires