Des Bourses hésitantes avant les conclusions de l'Eurogroupe

04/03/13 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Moneytalk

La santé de l'économie chinoise inquiète les marchés, tout comme la capacité des Etats-Unis à faire face à des coupes budgétaires imposées.

Des Bourses hésitantes avant les conclusions de l'Eurogroupe

© Getty Images/iStockphoto

Les principales Bourses européennes étaient hésitantes lundi en fin de journée. Les craintes liées aux coupes budgétaires aux Etats-Unis, l'incertitude politique en Italie et l'annonce par la Chine d'un contrôle accru sur l'immobilier a freiné l'appétit des investisseurs pour les actions.

Afin de contenir la hausse des prix de l'immobilier en Chine, le Conseil des affaires de l'Etat a annoncé de nouvelles mesures, comme la hausse des taux d'intérêt pour les prêts destinés à l'achat d'une deuxième maison.

La perspective d'une série de réunion de politique monétaire de plusieurs banques centrales de premier plan cette semaine explique également la timidité des marchés ce lundi.

Europe : HSBC - Repsol

Aux actions, HSBC a publié un bénéfice imposable 2012 en repli de 6% à 20,6 milliards de dollars, un chiffre nettement en dessous des prévisions du marché. Très logiquement l'action accusait le coup et s'affichait en baisse.

Dans le secteur énergétique, Repsol était par contre en hausse après avoir vendu 5,04% de son capital à la société d'investissement Temasek Holdings.

Europe : France Telecom - Unicredit

A Paris, France Telecom a enregistré une forte progression après que Morgan Stanley a relevé son conseil sur la valeur de " sous-pondérer " à " surpondérer ".

Par ailleurs, le secteur bancaire était très nerveux alors qu'une réunion des ministres des finances européens a lieu ce lundi. Les ministres des Finances de la zone euro vont rencontrer ce lundi leur nouvel homologue chypriote avec qui ils vont discuter des modalités d'un plan d'aide qui devrait a priori voir le jour courant mars. Ce plan est estimé à 17 milliards d'euros dont jusqu'à 9 milliards pour renflouer les banques plombées par leur exposition à la dette grecque.

Bruxelles : Belgacom - Bekaert

A la Bourse de Bruxelles, Belgacom était à nouveau pénalisée ce lundi après avoir déjà lourdement chuté vendredi après la publication de chiffres 2012 et de prévisions 2013 peu enthousiasmants. Les nombreuses révisions à la baisse d'objectifs de cours sur l'action Belgacom par les analystes ne sont pas étrangères à la dépression de l'action.

De manière générale, les valeurs les plus cycliques étaient délaissées ce lundi à l'image de Bekaert ou d'Umicore, alors que la santé de l'économie globale est à nouveau remise en question.

Bruxelles : MDXHealth - GDF-Suez

Hors indice, MDXHealth était en nette progression ce lundi sur des achats à bon compte après sa forte chute la semaine dernière dans le sillage de résultats peu convaincants.

Dans l'indice, c'est GDF-Suez qui reprenait quelques couleurs après une longue traversée du désert.

Etats-Unis

Wall Street a entamé la séance en légère baisse lundi, minée par des inquiétudes sur la croissance chinoise et l'absence d'avancées à Washington sur un compromis permettant d'éviter des coupes budgétaires automatiques.

Nos partenaires