Des Bourses rattrapées par la triste réalité

18/09/12 à 11:52 - Mise à jour à 11:52

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes étaient en net recul ce mardi à la mi-journée. Les investisseurs continuent de digérer les fortes progressions boursières des dernières semaines qui ont ramené les marchés à un plus haut de quatorze mois fin de la semaine dernière.

Des Bourses rattrapées par la triste réalité

© REUTERS

Ils s'interrogent également sur l'impact des mesures annoncées par la Réserve fédérale américaine et la Banque centrale européenne.

Les préoccupations face à l'entêtement budgétaire de l'Espagne, les tensions géopolitiques au Proche-Orient et entre la Chine et le Japon, les chiffres décevants de l'activité dans l'Etat de New York sont autant d'éléments qui pèsent également sur la tendance.

Europe

Aux actions, les valeurs cycliques européennes sont sous pression. Les automobiles signaient ainsi la plus forte baisse sectorielle après l'annonce d'un nouveau recul des immatriculations de voitures neuves en Europe. Volkswagen et Peugeot étaient au rang des perdants de la matinée.

Les pétrolières subissaient de leur côté le contrecoup de la chute brutale et inexpliquée des cours du brut lundi soir. Le Brent de mer du Nord et le brut léger américain (WTI) poursuivent leur repli mardi, bien qu'à un rythme moins soutenu, à respectivement 113,50 dollars et 96,10 dollars par baril. Vallourec et BP étaient en net recul en fin de matinée.

Notons encore la piètre tenue des valeurs financières en fin de matinée suite à des prises de bénéfices après un été particulièrement porteur. BNP Paribas et KBC étaient en forte baisse.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs évoluant en territoire positif n'étaient pas légion à la mi-séance. D'Ieteren et Telenet tiraient leur épingle du jeu.

Les valeurs cycliques étaient victimes de prises de bénéfices à Bruxelles également, à l'image de Nyrstar et Bekaert.

Etats-Unis

Wall Street a clôturé en baisse lundi à New York, marquant une pause après l'euphorie qui a suivi jeudi l'annonce de nouvelles mesures de relance de la Réserve fédérale américaine (Fed), et déçue par un indicateur économique: le Dow Jones a cédé 0,30% et le Nasdaq 0,17%.

L'activité manufacturière de la région de New York a en effet intensifié son recul, selon l'indice Empire State du mois de septembre publié lundi par la banque centrale américaine (Fed). L'indicateur a chuté de 4,5 points par rapport à août pour s'établir à son niveau le plus faible depuis le mois de novembre 2010.

Nos partenaires