Des marchés revigorés par de bons résultats

20/07/12 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

Source: Moneytalk

Cette semaine les Bourses ont retrouvé le sourire à la faveur d'une série de bons résultats d'entreprises qui ont fait passer au second plan des indicateurs conjoncturels américains peu rassurants.

Des marchés revigorés par de bons résultats

Les Bourses européennes signent une semaine globalement positive grâce à une série de résultats généralement de bonne facture.

Aux Etats-Unis, IBM a signé des chiffres supérieurs aux attentes et à Paris, Hermès a présenté des résultats qui semblent contredire l'avertissement de Burberry et Puma sur un retournement de tendance dans le secteur du luxe.

La liste est longue et a surtout permis de rassurer des investisseurs inquiets de voir la détérioration conjoncturelle globale déteindre sur les bilans des sociétés.

Les propos tenus par le Président de la Réserve fédérale devant les sénateurs laissent pour leur part une porte ouverte à un QE3. Ben Bernanke a indiqué que les chiffres du chômage ne se redressaient pas assez rapidement à son goût et que l'économie montrait clairement des signes de faiblesse.

Tout au long de la semaine, les tensions liées à la crise européenne semblaient passer au second plan... jusqu'à ce vendredi où les taux espagnols se sont installés au-dessus des 7%. Un niveau de taux intenable, rappelons-le.

Actions Europe

Comme nous le disions, les bons résultats, comme ceux de Hermès, Remy Cointreau ou Nokia, ont ponctué la semaine. Nokia affiche toujours une lourde perte mais les ventes de son smartphone dépassent les attentes.

Les bonnes nouvelles étaient toutefois quelques peu contrebalancées par une série d'avertissements sur résultats. Puma a ainsi indiqué que ses résultats ne seraient pas aussi élevés qu'escompté. Intel et ASML ont pour leur part des craintes quant à leurs ventes durant la seconde moitié de l'année. Quant à Ericsson, il a publié des chiffres en deçà des attentes.

Actions belges

La semaine fut plus calme sur la Bourse de Bruxelles où les résultats étaient encore rares.

Euronav a publié des chiffres et cette fois encore il s'agit d'une perte. Une perte de 11 millions d'euros pour le deuxième trimestre. GIMV a pour sa part indiqué que la valorisation des actifs en portefeuille était pénalisée par des conditions de marché difficiles.

Etats-Unis

Là aussi une volée de résultats tantôt rassurants, tantôt inquiétants. Microsoft inscrit ainsi une perte mais toutefois moindre qu'escompté, tandis qu'IBM signe de très beaux chiffres.

Nos partenaires