Dividende en cash ou en actions ?

06/09/16 à 09:07 - Mise à jour à 09:06

Source: Moneytalk

En tant qu'actionnaire, vous avez parfois le choix entre une rémunération en dividende ou en actions supplémentaires, comme c'était dernièrement le cas chez Delta Lloyd. Opter pour les actions est-il fiscalement plus intéressant ? Et quelles règles générales vaut-il mieux appliquer, indépendamment des aspects fiscaux ?

Dividende en cash ou en actions ?

Image d'illustration. © istock

Dividende optionnel

Il arrive de plus en plus souvent qu'une société propose un dividende optionnel. Dans ce cas, l'actionnaire peut choisir, lors du versement de dividendes, entre un dividende en espèces et un dividende en actions. Nous vous proposons une explication à l'aide d'un exemple simple.

Si une action coûte 10 euros et que, pour un dividende d'1 euro, vous choisissez le dividende en actions, vous recevez alors 0,1 action. Si vous avez dix actions en portefeuille, vous recevez donc une action supplémentaire. Mais la société peut aussi décider que le dividende optionnel se fait à 9,5 euros, de telle manière que vous recevez un avantage de 5%. Il y a dans ce cas une "prime".

Plus intéressant fiscalement ?

En règle générale, il n'est pas plus avantageux fiscalement d'opter pour des actions plutôt que pour un dividende. Dans les deux cas, vous payerez en effet un précompte mobilier.

S'il s'agit d'actions étrangères, vous payez en principe même deux fois des taxes. Les actionnaires de Delta Lloyd avaient par exemple le temps jusqu'à ce 5 septembre pour choisir entre des actions et des espèces. Mais ils devront de toute façon payer une double taxe (la taxe hollandaise de 15% + le précompte mobilier belge de 27%) sur le dividende, qu'ils aient choisi le cash ou les actions. Ensuite, il n'y avait pas de prime cette fois-ci.

Que choisir ?

Le meilleur choix dépend en fait des perspectives de l'entreprise. Si l'entreprise a de belles perspectives, il vaut mieux choisir des nouvelles actions. Préférez toutefois les espèces si les prévisions ne sont pas très brillantes ou si vous ne désirez pas étendre votre position dans ces actions. En cas de doute, vous pouvez conditionner votre décision à la "prime" (réduction) à obtenir en cas de rémunération en actions.

En savoir plus sur:

Nos partenaires