Elia relève son dividende de 5%

01/03/12 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Source: Moneytalk

Le gestionnaire de réseaux sort d'une bonne année et envisage l'avenir avec confiance.

Ceux qui investissent dans Elia le font aussi en raison du rendement de dividende alléchant. Et le propriétaire et gestionnaire du réseau haute tension en Belgique avait de bonnes nouvelles pour ses actionnaires. Après trois ans de stabilisation relative, le dividende a été relevé de 7 centimes d'euro, soit 5 %, à 1,47 EUR brut par action. Le monopoliste - détenteur exclusif des droits de gestion du réseau de transmission belge jusqu'en 2022 - sort d'une bonne année et envisage l'avenir avec confiance.

Et il a raison, car avec le bond en avant résultant de l'acquisition (partielle, à 60%) du groupe allemand 50Hertz (gestionnaire du réseau de transmission dans l'ancienne Allemagne de l'Est, avec Berlin comme centre), Elia dispose à nouveau de possibilités de croissance organique. L'opération permet également d'accroître la part de l'énergie alternative (surtout éolienne en Europe occidentale) dans le mix énergétique et de positionner le duo dans le Top 5 européen en assurant la gestion de réseau électrique pour 29 millions de personnes.

Elia a l'image d'une entreprise stable et simple, mais elle ne correspond pas totalement à la réalité. Pour résoudre le problème du monopole en Belgique, Elia peut tabler pour ses bénéfices sur une sorte de "rémunération équitable" établie en concertation avec l'organe de régulation (la CREG), dans laquelle le taux à 10 ans sur les OLO (obligations publiques belges) joue un rôle. Vu les troubles dans la zone euro, le taux moyen sur les OLO s'établissait l'an dernier à 4,2 %, contre 3,4 % pour 2010. C'est la principale explication de l'augmentation de 11,6 % du bénéfice consolidé hors éléments exceptionnels à 137,5 millions EUR, soit 2,28 EUR par action, ainsi que de la hausse du dividende.

Concernant le futur, il est important que les tarifs aient à nouveau été fixés avec la CREG pour la période 2012-2015, ce qui procure une très bonne visibilité sur les résultats de l'entreprise. Par ailleurs, le gestionnaire du réseau de transmission élabore une stratégie d'avenir pour le réseau offshore. L'acquisition de 50Hertz (projets offshore en mer Baltique) joue un rôle important dans ce cadre.

S'il ne faut pas attendre des miracles concernant le cours d'Elia, le risque de scénario catastrophe est très limité. L'action est un exemple de stabilité. Le rendement de dividende attrayant d'environ 5 % brut constitue un bouclier efficace pour une action que nous trouvons digne d'achat tant qu'elle s'échange de 10 % sous sa valeur comptable (environ 34 EUR par action).

Danny Reweghs, Inside Beleggen

Nos partenaires