En baisse après la Fed

20/03/14 à 17:44 - Mise à jour à 17:44

Source: Moneytalk

Les Bourses européennes ont connu une séance mitigée, les pertes liées au discours brouillé de Janet Yellen ayant été partiellement compensées par une série de bons indicateurs économiques aux États-Unis.

En baisse après la Fed

© REUTERS

Au Japon, le gouverneur de la banque centrale s'est déclaré confiant dans la fin de la déflation qui mine l'économe japonaise depuis 20 ans.

Europe : GlaxoSmithKline

Le géant pharmaceutique britannique a été affecté par de nouveaux résultats décevants pour son vaccin thérapeutique du cancer. Malgré ce second échec contre le cancer du poumon, GSK reste confiant et estime pouvoir identifier un sous-groupe de patients chez qui ce traitement expérimental fonctionne mieux.

Europe : Munich Re

À Francfort, le premier réassureur mondial a profité de l'annonce d'un plan de rachat d'actions propres d'un milliard devant être réalisé pour avril 2015. Les perspectives en matière de résultats sont toutefois moins encourageantes, Munich Re prévoyant un recul de près de 10% de son bénéfice net cette année à 3 milliards.

Bruxelles : Umicore - Cofinimmo

Au sein du Bel20, Umicore s'est distingué sans raison particulière.

Cofinimmo a fini lanterne rouge du Bel20 sur fond de rebond des taux d'intérêts, réduisant l'intérêt du rendement de dividende de la sicafi.

Bruxelles : Fluxys - EVS

Hors indice, Fluxys a clôturé en hausse malgré l'abaissement attendu de son dividende annuel de 1,60 euro à 1,32 euro brut en 2013.

EVS a connu une séance difficile à l'image de son année 2014 malgré son statut de valeur préférée des analystes.

États-Unis : tendance

Les marchés américains évoluaient en hausse grâce à de statistiques économiques meilleures que prévu au niveau des inscriptions hebdomadaires au chômage, des indicateurs avancés en progression de 0,5% et de l'indicateur manufacturier de la Fed de Philadelphie qui a rebondi à 9 contre un consensus de 3,8.

États-Unis : Guess

Guess chutait à la suite de prévisions décevantes prévoyant un bénéfice par action de 1,40 à 1,60 dollars pour l'exercice en cours contre un consensus de 2,03 dollars.

Nos partenaires