Euronav de nouveau dans le rouge

22/01/14 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Moneytalk

Le groupe n'a pu éviter une nouvelle perte au 4e trimestre malgré le net redressement des tarifs de fret pétrolier en novembre-décembre. Euronav se montre toutefois confiant dans ses perspectives.

Euronav de nouveau dans le rouge

Avec une perte de 21,9 millions de dollars sur les 3 derniers mois de l'année, Euronav a porté son déficit 2013 à 88,3 millions, c'est 26% de moins qu'en 2013. Entre octobre et décembre, ses supertankers ont été exploités au prix moyen de 24 000 dollars par jour en nette amélioration par rapport au reste de l'année (18 300 dollars en moyenne sur 12 mois). Le marché des Suezmaxes (tankers de moyenne taille) n'a par contre pas rebondi, ce qui explique la perte toujours solide.

Euronav indique toutefois constater que le manque de supertankers augmente la demande de Suezmaxes pour de plus longues routes. Le spécialiste belge du fret pétrolier précise également que jusqu'à présent, ses supertankers affichent un tarif de 38 500 dollars par jour.

Le groupe estime que ces tarifs plus élevés devraient persister jusqu'au moins la fin du trimestre et se montre confiant dans un redressement structurel malgré que les prix de référence restent extrêmement volatils, évoluant entre 20 000 et 60 000 dollars. De nombreux observateurs craignent par ailleurs que les tarifs rechutent après la saison hivernale dopant les besoins de pétrole de l'hémisphère nord et créant des files dans les ports chinois.

Euronav souhaite également participer à la consolidation du secteur à l'image du récent rachat pour 980 millions de dollars de 15 supertankers de Maersk qui porteront sa flotte de supertankers à 27. Au niveau mondial, on dénombre toutefois plus de 600 supertankers et le groupe ne peut multiplier les rachats au vu de l'impact sur le nombre de titres en circulation : hausse de 75% pour lever 350 millions de dollars.

Cédric Boitte

Nos partenaires