Euronav nouveau leader du fret pétrolier

07/01/14 à 11:01 - Mise à jour à 11:01

Source: Moneytalk

Le groupe belge a annoncé le rachat des 15 supertankers de Maersk, de quoi lui permettre de ravir le rang de leader mondial du fret pétrolier à Frontline. Cela reste toutefois insuffisant que pour lui permettre de réellement influencer le marché.

Euronav nouveau leader du fret pétrolier

En reprenant les 15 VLCC (pouvant transporter jusqu'à 2 millions de barils) de Maersk, Euronav a plus que doublé et rajeuni sa flotte de supertankers. Au total, le groupe comptera ainsi 50 navires (27 supertankers et 23 Suezmaxes avec une capacité d'un million de barils), ce qui le place légèrement devant Frontline, leader historique du fret pétrolier.

Cette acquisition, d'un montant de 980 millions de dollars, sera notamment financée par une augmentation de capital de 350 millions de dollars au prix de 6,70 euros par action et auprès d'investisseurs institutionnels, ce qui augmentera le nombre de titres en circulation de 72%. Euronav a également contracté plusieurs nouveaux prêts qui alourdiront sa dette nette qui devrait ainsi atteindre environ 1,8 milliard de dollars.

Les investisseurs ont malgré tout bien accueilli la nouvelle, espérant que les tarifs de fret pétrolier ne rechuteront aux niveaux non retables connus durant l'essentiel de l'année dernière jusqu'au rebond à 60 000 dollars par jour en décembre, un niveau largement supérieur au seuil de rentabilité d'environ 25 000 dollars.

Pour ce faire, les marchés tablent sur la nouvelle position de leader d'Euronav qui pourrait également s'entendre avec Frontline afin de limiter la surcapacité de transport de fret pétrolier. Les deux groupes ne représentent toutefois que 10% de la flotte mondiale de supertankers, ce qui apparait peu pour parvenir à influencer l'équilibre entre offre excédentaire et demande stagnante.

Cédric Boitte

Nos partenaires