Fin de la pause !

14/11/13 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Moneytalk

Les marchés européens évoluaient en nette hausse à la mi-séance, les investisseurs se montrant plus confiants avant le discours de Janet Yellen, probable future présidente de la Fed, devant le sénat américain.

Fin de la pause !

© REUTERS

L'économie a ralenti moins que prévu au Japon au troisième trimestre avec une croissance de 0,5% en glissement trimestriel. La zone euro a par contre déçu avec une croissance limitée à 0,1% en raison surtout de la contraction surprise de 0,1% du PIB en France.

Europe : Bouygues - Burberry

En Bourse, les valeurs françaises étaient toutefois bien orientées à l'image de Bouygues qui a publié des trimestriels meilleurs que prévu. Le conglomérat a vu son bénéfice opérationnel bondir de 13% à 542 millions alors que les analystes prévoyaient une légère contraction.

À Londres, les investisseurs étaient rassurés par les chiffres semestriels du groupe de luxe Burberry. Son chiffre d'affaires a bondi de 17% à plus d'un milliard de livres et son bénéfice est resté stable à 174 millions de livres.

Europe : RWE - K+S

À Francfort, c'est la douche froide pour RWE qui a prévu d'atteindre un bénéfice net récurrent, mesure de référence pour le dividende, compris entre 1,3 et 1,5 milliard en 2014 contre une prévision de 2,4 milliards pour cette année.

A contrario, K+S profitait de son rapport trimestriel meilleur que prévu. Le producteur de sel et d'engrais a généré un bénéfice opérationnel de 116 millions au troisième trimestre contre un consensus de 107 millions.

Bruxelles : KBC - Bekaert

Au sein du Bel20, KBC prenait plus de 4% à la mi-séance. Son bénéfice net a chuté de moitié au troisième trimestre mais hors éléments non-opérationnels, ses profits progressent de 23% à 457 millions grâce aux bonnes performances enregistrées en Belgique et en République Tchèque.

Le trading update de Bekaert a par contre fortement déçu. Alors que les analystes tablaient sur un repli limité des ventes, son chiffre d'affaires a chuté de 11% à 773 millions au troisième trimestre. Le groupe s'est aussi montré prudent dans ses perspectives. Analyse ici.

Bruxelles : Tessenderlo - EVS

Hors indice, Tessenderlo dévissait également. Le groupe chimique a concédé une chute de 5,3% de son chiffre d'affaires et une perte nette de 12 millions au troisième trimestre. Tessenderlo envisage également de céder sa division phosphates.

EVS était affectée par la chute de moitié de son bénéfice au troisième trimestre à 0,47 euro par action en raison de l'absence de grand événement sportif et de la prudence de ses clients.

États-Unis : tendance

Les Bourses américaines ont clôturé en nette hausse ce mercredi, les indices Dow Jones et S&P 500 établissant de nouveaux records alors que les investisseurs espèrent un discours assez accommodant de Janet Yellen devant le Sénat.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos