Fin des mesures anti-crise: mécontentement des syndicats

08/11/10 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Moneytalk

Les syndicats ont émis des doutes quant à la fin des mesures anti-crise le 31 décembre prochain. Pour la CSC, ces mesures doivent être examinées individuellement.

La FGTB, elle, rappelle que la ministre de l'Emploi, Joëlle Milquet, doit encore donner son accord à cette fin annoncée. Pour rappel, le ministre du Budget, Guy Vanhengel, a indiqué ce lundi que les mesures anti-crise adoptées par le gouvernement cesseront le 31 décembre. Parmi celles-ci figurent notamment le chômage temporaire pour les employés, des primes de crise pour les ouvriers licenciés ou encore un report des cotisations sociales pour les indépendants. "On ne peut pas supprimer la totalité des mesures d'une seule traite", a réagi Chris Serroyen, du service d'études de la CSC. "Le gouvernement doit examiner leur efficacité avant d'entamer le débat mesure par mesure", a-t-il estimé. Par ailleurs, cette suppression doit être décidée en concertation avec les partenaires sociaux, ont encore indiqué les syndicats. Son de cloche identique du côté du Syndicat neutre pour Indépendants qui parle d'une "mauvaise idée". "En soi, nous ne sommes pas partisans de mesures de support aux entreprises, car celles-ci ne rendent pas service aux entrepreneurs. Toutefois, des temps exceptionnels demandent des mesures exceptionnelles", a expliqué Christine Mattheeuws, présidente du SNI, citée dans un communiqué.

Nos partenaires