Fortisgate : l'enquête se poursuivra à Gand

17/12/09 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Moneytalk

La cour de cassation a décidé, mardi matin, de permettre au juge d'instruction gantois Henri Heimans de poursuivre ses investigations sur le Fortisgate, écrit jeudi La Libre Belgique.

Henri Heimans avait découvert des "éléments accablants" dans la cadre de son enquête sur les fuites et la rupture du secret professionnel ayant trait au prononcé de l'arrêt Fortis du 12 décembre 2008. Il ne pouvait cependant pas les exploiter car il n'en avait pas la saisine officielle. Cette lacune a été comblée, selon La Libre. Ces "éléments accablants" accrédite l'hypothèse d'une manipulation de l'arrêt Fortis par plusieurs magistrats. Comme ils ne pouvaient pas être exploités, le juge d'instruction avait transféré le dossier à la Cour de cassation. Celle-ci, en décidant de renvoyer le dossier à Gand, choisit de laisser poursuivre le travail des enquêteurs qui ont la meilleure expertise du dossier "Fortisgate".

Nos partenaires