Galápagos : du bon et du moins bon

27/03/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Moneytalk

La société biotechnologique a fait le point sur ses programmes de R&D ce jour avec des nouvelles mitigées à la clé allant de l'avancement d'un traitement expérimental à la fin d'un partenariat.

Galápagos : du bon et du moins bon

La mauvaise nouvelle du jour est l'annonce de la fin du partenariat liant depuis 2007 Galápagos et le géant américain Eli Lilly pour la découverte d'un traitement de l'ostéoporose. Les recherches n'ayant jusqu'à présent pas permis de réaliser de découverte importante, les deux partenaires ont logiquement décidé de mettre fin à leur accord qui a rapporté 11 millions d'euros à la société biotechnologique au total.

Du côté des bonnes nouvelles, Galápagos a officialisé le lancement des études de phase 2b (sur 3) pour le GLPG0634, un candidat-médicament contre la polyarthrite rhumatoïde. Il s'agit actuellement du traitement le plus avancé issu des recherches de la société biotechnologique et également le plus important financièrement au vu du partenariat d'une valeur de plus d'un milliard hors royalties noué avec le groupe pharmaceutique américain Abbott pour la poursuite du développement de ce programme.

Galápagos a également annoncé le lancement d'études de phase 2a pour GLPG0974, un traitement expérimental des maladies inflammatoires chroniques intestinales (qui touchent 0,7% à 0,8% de la population occidentale) comme la maladie de Crohn. L'étude lancée par la société biotechnologique concernera tout particulièrement la colite ulcéreuse.

Cédric Boitte

www.accioz.be

Nos partenaires