Galápagos face aux grandes dépenses

09/08/13 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Moneytalk

La société biotechnologique a prévenu qu'elle consommerait une part substantielle de son magot au second semestre afin de financer les études plus avancées de ses principaux programmes de recherche.

Galápagos face aux grandes dépenses

Au cours du premier semestre, Galápagos a vu ses revenus augmenter de 20% à 77,4 millions. Cette croissance a toutefois été largement soutenue par la reconnaissance comptable différée du paiement de 150 millions de dollars reçu à la signature d'un partenariat avec Abbvie l'année dernière. La seule division service de découverte pour compte de tiers, qui finance partiellement les recherches de nouveaux traitements, a vu ses revenus fondre de 14% à 28,4 millions.

Globalement, la faible perte nette de 5,4 millions cache une consommation de trésorerie de 10,7 millions. À la suite d'une augmentation de capital de 52,8 millions réalisée en avril, Galápagos dispose désormais d'une trésorerie de 136,7 millions qui fondera à 100 millions d'ici la fin de l'année selon le management en raison notamment du coût de l'étude de phase 2b pour son GLPG0634, traitement expérimental de la polyarthrite rhumatoïde développé en partenariat avec Abbvie.

La société biotechnologique doit veiller à maintenir un important niveau de trésorerie si elle veut éviter d'alimenter la spéculation à la baisse des hedge funds (Perceptive Advisors affiche déjà une vente à découvert sur 2,55% du capital) et de subir le même sort que TiGenix qui a été contraint de lever des fonds à un prix bradé (décote de 50% par rapport au cours de Bourse) début juillet.

Cédric Boitte

Nos partenaires